a

Black Ops IIII : le contenu se précise

 

Black Ops IIII : le contenu se précise

Lors d’une conférence de presse donnée dans la soirée du jeudi 17 mai, les représentants de l’éditeur Activision et du studio chargé du développement Treyarch ont conjointement annoncé les gros changements et nouveautés qui viendront enrichir la prochaine itération de la célèbre franchise Call of Duty. Pour ce dernier-né, les développeurs se sont clairement inspirés des titres phares lancés ces dernières années, tels que Fortnite, PlayerUnknown’s Battlegrounds, Rainbow Six : Siege voire même, du concurrent direct, Battlefield.

Vidéo de présentation de Blackout, le mode Battle Royale sauce Black Ops.

C’est peut être un détail pour vous…

…Mais pour les fans de la licence ça veut dire beaucoup. Le mode solo de Call of Duty ne sera plus d’actualité dans la dernière mouture. Ainsi, les joueurs n’auront plus l’occasion de vivre des moments inoubliables d’action pure finement scénarisés à base de trahisons, idéologies manichéennes et intrigues aux quatre coins de la planète voire de l’espace, instants saccadés d’animations comportant ces fameux Quick Time Events ou encore ces finales en apothéose. Tout comme bons nombres de jeux vidéo, pourtant continuellement critiqués par la communauté pour ce cruel manque d’histoire et de contexte, Call of Duty tourne le dos à sa patte cinématographique, si caractéristique de ses 15 ans d’existence. Pour combler ce terrible vide, les équipes de Treyarch ont cédé à l’attrait du multijoueur massif en apportant un nouveau mode Battle Royale intitulé Blackout, confirmant les rumeurs qui affolaient la toile ces dernières semaines.

Dès lors, une centaine de joueur auront pour objectif de survivre sur une carte annoncée comme 1500 fois plus grande que Nuketown, champs de bataille le plus populaire dans Black Ops II et III. Bien évidemment, afin de concurrencer les maîtres du genre à savoir Fortnite et PlayersUnknown’s Battleground, les codes de Black Ops seront respectés au niveau des mécaniques de gameplay, des graphismes et autres. De plus, grande première dans un titre Call of Duty, les joueurs pourront prendre les commandes de véhicules terrestres, aériens et marins. Cette particularité était jusqu’alors laissée à Battlefield pour se concentrer sur des combats d’infanterie appuyés par des bonus obtenus en enchaînant les éliminations sans mourir (Killstreak). Impossible de dire au demeurant si cette facette sera respectée ou non dans ce nouveau mode Battle Royale… Par contre, il sera possible d’incarner l’intégralité des personnages rencontrés lors des divers opus de la saga.

Vidéo de présentation du multijoueur.

Améliorations notables

Chronologiquement, Black Ops IIII se situe entre les deux derniers volets de la saga, soit sur la période comprise entre Black Ops II, qui prend place en 2025, et Black Ops III, qui s’établit en 2065. Ainsi, on peut amplement s’attendre à un mix de ces derniers en ce qui concerne les armes, équipements et mécaniques. Néanmoins, afin d’apporter une certaine fluidité dans les affrontements et les déplacements, les personnages évolueront uniquement de façon « boots-on-the-ground », ce qui signifie que les joueurs ne pourront plus courir sur les murs ou sauter d’une vingtaine de mètres. Pour la première fois, Call of Duty Black Ops IIII comprendra un recul prédictif, élément spécifique à chaque arme que Counter Strike : Global Offensive maîtrise et promotionne. Une caractéristique uniquement appréhendable et contrôlable après plusieurs dizaines d’heures de jeu sur le même arsenal, ce qui devrait favoriser les joueurs assidus et talentueux. Toujours sur les nouvelles mécaniques de gameplay, la guérison ne se fera plus automatiquement à l’abri des balles ennemies. Désormais, les joueurs devront se soigner manuellement. Et pour équilibrer cette modification importante, ils bénéficieront de 150 points de vie au lieu des 100 habituellement accordés. « Un geste qui sera aussi important que recharger votre arme », a indiqué David Vonderhaar, Game Designer Director du titre. De plus, les joueurs pourront profiter de leurs deux mains numériques pour lancer une grenade tout en maintenant en joue son adversaire.

L’une des annonces majeures de cette conférence concerne le retour des spécialistes, introduits précédemment dans Black Ops III. Ainsi, chaque personnage aura son équipement (fusil, pistolet, mods, grenades, etc) et ses compétences propres, telles qu’un grappin pour se déplacer rapidement, un bouclier balistique, une barricade de défense blindée, un lance-flammes, une vision accrue des cibles et bien d’autres. Si des visages familiers ont été reconnus à l’instar de Ruin, Seraph ou Firebreak, de nouveaux personnages vont faire leur apparition. Parmi ces derniers, l’arrivée de Crash en tant que médecin n’est pas passée inaperçue puisqu’il pourra fournir des médipacks et apporter de la santé supplémentaire temporairement. Du côté de l’environnement de jeu, les développeurs ont monté la barre d’un cran en aiguisant les diverses interactions sonores et visuelles, telles que le bruit des pas ou le changement d’un chargeur et ce en fonction de la position du joueur dans l’espace. En outre, un brouillard de guerre (ou Fog of War) limitera la vision de la minimap, ce qui devrait forcer les équipes à communiquer davantage.

 a