a

Breakaway : développement abandonné

 

Breakaway : développement abandonné

On connaît l’appétit insatiable du géant Amazon concernant cette volonté de diversification par l’innovation, le rachat d’entreprise ou bien les productions maison. Pourtant, la société mondialement connue pour sa marketplace et son amour pour les colis délivrés en un temps record, fait machine arrière concernant son premier jeu développé dans ses propres studios, à savoir Breakaway.

Vidéo de gameplay de Breakaway.

Tué dans l’œuf ?

Présenté en 2016 comme le premier projet d’une longue lignée, Breakaway ressemble à un mélange audacieux entre un League of Legends et un Rocket League. Le but étant pour deux équipes de quatre joueurs de marquer des touchdowns tout en combattant ses ennemis à l’aide de capacités uniques. Ce MOBA à la troisième personne était censé remporter tous les suffrages avec une vision plus sportive que combative et des systèmes de gameplay ambitieux, tels que la possibilité de protéger l’en-but à l’aide de murs, pièges et autres. La diversité des cartes et des personnages, comme la qualité des graphismes, laissaient entrevoir un renouveau intéressant de ce style de jeu. De plus, le développement du titre reposait sur le moteur de jeu Lumberyard, nativement conceptualisé pour s'intégrer facilement aux Amazon Web Services et à la plateforme de streaming Twitch, rachetée pour près d’un milliard de dollars par l’entreprise en 2014. Rappelons qu’en 2017, le vice-président de la division Amazon Games, Mike Franzini, démontrait l’intérêt d’avoir une interaction directe entre le diffuseur et le spectateur sur des titres tels que Breakaway pour dynamiser l’ensemble. Afin d’illustrer ses propos, il montrait en exemple des jeux comme Ultimate Chicken Horse, qui permettent aux téléspectateurs de Twitch de choisir les objets à placer dans le niveau qui influent directement sur le résultat d'un match.

Plus récemment, en octobre dernier, une note de communication affichée sur le site officiel expliquait que la société souhaitait se concentrer uniquement en interne sur le développement du jeu par Double Helix, studio racheté deux ans auparavant par Amazon et en charge de Breakaway. Les matchs en Alpha avaient ainsi été annulés sous le prétexte d’une mise à niveau du gameplay avec l’implémentation de plusieurs itérations importantes basées sur les retours des joueurs/testeurs. C’est sur Reddit que l’équipe de Breakaway a fini par statuer sur l’avenir du jeu : « Nous avons travaillé à la mise en œuvre des feedbacks de la communauté et sur les améliorations du gameplay de Breakaway. Nous avons développés beaucoup d'idées et fait beaucoup de progrès, seulement, nous nous sommes imposés des exigences très hautes. Malgré nos efforts, nous n’avons pas réussi à atteindre nos espérances. Après une période de réflexion, l'équipe a décidé de se concentrer sur de nouvelles idées. En conséquence, Breakaway n'est plus en développement actif ». Cependant, l’espoir semble encore permis : « Dès que nous en aurons, nous partagerons des nouvelles concernant nos nouveaux projets, et si un coup de foudre d'inspiration nous ramène à Breakaway, vous serez les premiers à le savoir ». La porte sur Breakaway reste entre-ouverte, surtout si la communauté des joueurs s’empare du sujet pour éventuellement pousser la reprise des activités, Amazon ne manquant pas de moyens financiers…

amazongame_1_article
Crucible représente-il l’avenir d’Amazon Game ?

Des projets en cours…

Cette année, avec les milliards d’investissement engloutis sur sa propre plateforme de streaming Amazon Video, basés sur des productions futures alléchantes, à l’image des 5 saisons programmées d’une série sur l’univers du Seigneur des Anneaux de J.R.R Tolkien, le géant américain souhaite indéniablement se projeter sur le marché des loisirs vidéoludiques à grand renfort de capitaux. Ainsi, il faudra compter sur le titre New World qui est présenté comme un MMO sandbox. Si ce genre, à l’instar d’un ARK, Minecraft ou Tree of Life, n’est pas nouveau, l’époque laisse songeur… Dès lors, le joueur sera plongé dans l’Amérique des colons et des sorcières de Salem au 17ème siècle, avec des mécaniques centrées autour des interactions sociales qui définiront les rôles entre les différents protagonistes, à savoir allié, bandit, meurtrier ou autres. Avec pour décor des territoires mystérieux où prolifèrent d'étranges malédictions, des monstres cauchemardesques et surréalistes vont venir enrichir l’univers tout comme des phases de gameplay PvP avec, bien évidemment, une intégration de Twitch pour retransmettre avec fluidité les exploits accomplis. Pour le moment, Amazon Game conserve le mystère avec une communication au goutte-à-goutte et seule une vidéo d’ébauches pour une bande-annonce prochaine a pour le moment « fuitée ». Deuxième pépite annoncée également en 2016, Crucible est un TPS dans lequel 12 combattants s’affrontent sur une planète extraterrestre avec des alliances et des trahisons pratiquées à la volée en fonction des situations. Un treizième participant endosse le rôle de diffuseur sur Twitch et est chargé de provoquer des événements afin d’orienter au gré de ses envies la partie. Clairement inspiré de la saga cinématographique Hunger Games, le jeu possède toutes les composantes pour devenir un véritable succès. Cependant, encore une fois, aucune information n’est communiquée sur les avancées de ce projet.

D’une certaine manière, Amazon Game a pris des choix stratégiques discutables avec des genres abordés en retard par rapport à la concurrence. Ainsi, Breakaway est écrasé par les traditionnels League of Legends et Dota 2, mais aussi par la popularisation d’Heroes of the Storm, Smite ou encore Rocket League. Concernant New World, même si l’idée paraît séduisante, il est inutile de préciser le nombre de MMO qui pullulent sur la scène gaming avec en tête, le champion incontesté toutes catégories, World Of Warcraft. Pour Crucible, une lueur d’espoir est entretenue au vu des performances colossales observées cette année sur les Battle Royale tels que Fortnite et PlayerUnknown’s Battlegrounds. Pourtant, le style graphique comme le gameplay sous-entendu, s’apparentent bien trop à Overwatch. Avec l’Overwatch League en passe de devenir l'un des événements eSport annuels les plus regardés au monde, Amazon a une nouvelle fois un train de retard sur la concurrence...

 a