a

Du plomb dans l’aile.

 

Du plomb dans l’aile.

Ce lundi 23 avril, Eagle Gaming avait mis toutes les cartes de son côté, notamment en réunissant ses joueurs dans un bootcamp afin de les conditionner au mieux pour ce premier match des playoffs. Cependant, leurs adversaires, les Gigantti, n’ont rien concédé et ont su exploiter les nombreuses erreurs individuelles comme collectives des aigles. Ainsi, le match en Best of 5 s’est terminé sur le score sans appel de 3 à 0 en faveur de l’équipe finlandaise…

Replay du match Team Gigantti vs Eagle Gaming.

Ilios : la Gigantti surprise…

Pour cette première carte de contrôle, les deux équipes se font face dans les ruines d’Ilios. Côté composition, Eagle Gaming opte pour une formation dive avec KnOxXx sur Winston, GetAmazed sur D.Va, NiCOgdh sur Tracer, Flippy sur Widowmaker, HyP sur Zenyatta et PiPou sur Lucio. La team Gigantti fait le choix d’une quad-tank avec Davin sur Zarya, LhCloudy sur Reinhardt, rCk sur D.Va, nil sur Roadhog, Ripa sur Moira et Masaa sur Lucio. Dès les premiers instants, les Gigantti se placent dans la fosse, bien packés, tandis que les aigles tentent de les encercler. HyP se fait étriller par le Roadhog de nil, obligeant les aigles à battre en retraite. Les Gigantti prennent ainsi le contrôle du point. Dès lors, les finlandais se positionnent en amont de la zone et empêchent Eagle Gaming d’avancer. Encore une fois, HyP est le premier à tomber sous les tirs concentrés de ses opposants, suivi par KnOxXx, assassiné par la Zarya de Davin et par NiCOgdh, victime de la coalescence lancée par Ripa. GetAmazed, sans son méca, est forcé de se suicider pour rejoindre au plus vite ses camarades, alors que Gigantti affiche 30%. Flippy fait alors le choix de changer de pick en faveur de Sombra. NiCOgdh harcèle ses ennemis en passant dans le dos de la défense alors que ses coéquipiers lancent l’assaut autour de cette fosse. Cependant, Gigantti n’entend pas se laisser faire et KnOxXx tombe sous les coups de Davin sur Zarya, épaulé par LhCloudy sur Reinhardt. rCk choisit ce moment pour lancer son autodestruction qui fauche PiPou sur son Lucio, forçant Eagle Gaming à réinitialiser sa phase d’attaque. Le troisième combat débute alors que les Gigantti possèdent une confortable avance, soit plus de 80% du point en leur possession. Les français sonnent la charge avec le combo IEM/autodestruction qui prélève le Roadhog de nil, ainsi qu’une bombe à impulsion qui supprime le Lucio de Masaa et la Zarya de Davin. NiCOgdh continue son massacre en éliminant Ripa. PiPou achève Reinhardt et GetAmazed supprime la D.Va de rCk. Enfin, les aigles s’accaparent le contrôle du point, même si Gigantti atteint les 99%. Pour apporter plus de dégâts et d’efficacité à son équipe, nil opte pour un Genji. Dès le début de l’affrontement, les aigles délaissent le point et se font asphyxier sous les colonnes, à l’image de Flippy mortellement frappé par le marteau de LhCloudy. NiCOgdh rééquilibre le rapport de force en supprimant nil. Successivement, Eagle Gaming est forcé d’utiliser la transcendance de HyP et le mur du son de PiPou. La défense s’effrite lorsque Ripa et Masaa ripostent avec une coalescence et un mur du son. Une fois PiPou tué sur une action de la Zarya de Davin, Eagle Gaming, sans support, est dos au mur. Ainsi, Gigantti se concentre intelligemment sur la D.Va de GetAmazed. Celui-ci est exécuté alors que son autodestruction est chargée à 98%. En sous-nombre, les aigles tentent de contester sans succès. Finalement, toute l’équipe est renvoyée au spawn et les Gigantti prennent la tête du match avec une manche d’avance.

 

contendersquart_1_article.jpg
Les ruines d’Ilios avec leur fosse ont été idylliques pour la formation tank des Gigantti.

Au niveau du puits, Gigantti change de tactique avec Davin sur Tracer, LhCloudy sur Winston et nil sur Sombra. Pour Eagle Gaming, seul HyP opte pour une Moira afin d’apporter plus de heal. Après un long échange de tirs, les deux équipes se projettent sur le point, mais malheureusement pour Eagle Gaming, KnOxXx est le premier à décéder, suivi de GetAmazed. Gigantti capte ainsi le contrôle du point. Au niveau des ressources, les finlandais ont l’avantage pour le prochain team fight avec 4 ultimates contre 2 pour Eagle Gaming. Ainsi, c’est un double IEM qui est lancé de chaque côté. Bien que KnOxXx soit une nouvelle fois écarté en début de combat, NiCOgdh utilise sa bombe à impulsion sur le Lucio de Masaa alors que GetAmazed s’attribue un double kill sur nil et LhCloudy, protégé par le  mur du son de PiPou. Seulement, rCk conteste le point avec sa D.Va, permettant à son équipe de revenir au combat. Flippy débloque la situation en éliminant la Tracer de Davin tandis que NiCOgdh s’occupe du Winston de LhCloudy. HyP enfonce le clou en s’arrogeant un kill sur le Lucio de Masaa, obligeant les Gigantti survivants à se suicider. Les finlandais affichent 54% de possession lorsqu’Eagle Gaming récupère le contrôle de la zone. En parallèle, Flippy désynchronise l’équipe adverse en éliminant la Sombra de nil. Encore une fois le français fait preuve de discernement en lançant un IEM dès le début du team fight, permettant aux aigles de remporter une seconde victoire dans cette manche avec 4 kills d’assurés. Dès lors, Gigantti se projette rapidement sur le point, mais le Lucio de Masaa se fait étriper par la Tracer de NiCOgdh. Dans un même temps, nil sur sa Sombra est capté par la D.Va de GetAmazed. Gigantti sonne la retraite alors qu’Eagle Gaming atteint les 80%. KnOxXx en ce but d’affrontement signe la bonne affaire en supprimant rapidement le support Ripa sur Moira, tout comme PiPou qui écarte le Winston adverse. NiCOgdh et GetAmazed déciment la back-lane en tuant respectivement le Lucio de Masaa et la Sombra de nil. L’overtime est lancé mais rCk et Davin, isolés, se font trucider par leurs opposants. Dès lors, le rapport de force en faveur des aigles est impossible à renverser et les français remportent la manche.

Avec en toile de fond le phare d’Ilios, la troisième manche s’annonce décisive. Encore une fois, Gigantti opte pour une quad-tank avec Davin sur Zarya, LhCloudy sur Reinhardt, rCk sur D.Va et nil sur Roadhog. Côté changements pour Eagle Gaming, HyP se porte sur son Zenyatta et NiCOgdh opte sur Junkrat. Dès le départ, la formation tanky annonce la couleur en se positionnant sur la zone. La front-lane d’Eagle Gaming est prestement muselée en perdant le méca de GetAmazed et le Winston de KnOxXx. Incapable de mettre ne serait-ce qu’un pied dans la zone, Eagle Gaming concède le contrôle à Gigantti. Une fois la baby D.Va de GetAmazed et le Junkrat de NiCOgdh écartés, Eagle Gaming est forcé d’attendre le retour de ses effectifs. Alors que les échanges d’amabilité commencent, NiCOgdh parvient à infiltrer un pneumastic au cœur de la zone qui fauche le Roadhog de nil et le Reinhardt de LhCloudy. Dès lors, les français sautent sur l’occasion et se jettent comme un seul homme sur le point. Seulement, le team fight tourne à l’avantage des Gigantti avec la mort prématurée de HyP, rapidement suivi dans la tombe par Flippy, PiPou et KnOxXx. Les finlandais valident déjà 50% du point alors qu’Eagle Gaming est renvoyé au spawn. Bien que Gigantti utilise le Graviton et l’autodestruction, aucun aigles ne meurent, sauvés par le mur du son salvateur de PiPou. HyP, revenu entre temps, élimine ensuite le Lucio de Masaa alors que PiPou pousse de la falaise la Zarya de Davin. Flippy étripe le Genji de nil, fraîchement arrivé, alors que HyP achève le travail sur la back-lane adverse en éliminant la Moira de Ripa. Même si rCk tente de contester le point, Eagle Gaming reprend le contrôle alors que Gigantti atteint 94%. Pour le prochain team fight, les finlandais s’arment d’une Tracer pour Davin, d’un Winston pour LhCloudy et d’un Zenyatta pour Ripa. Bien que les deux supports, HyP et PiPou, tombent dans les premiers instants de l’affrontement, Eagle Gaming ne faiblit pas à l’image de GetAmazed soutenu par ses DPS qui suppriment le méca de rCk et le Winston de LhCloudy. Un pneumastic vient à bout de la baby D.Va. Les deux équipes se rendent élimination pour élimination, mais finalement Davin sur Tracer aidé par le Zenyatta joué par Ripa, enchaînent trois kills. Totalement désynchronisés, les aigles se jettent sur le point et succombent un à un. Gigantti s’arroge ainsi la première carte.

Numbani : tanks contre tanks

contendersquart_2_article
La carte Numbani sur laquelle les aigles ont déjà réussi le full hold.

Sur cette carte hybride, Gigantti, en défense,  propose une triple-tank avec Davin sur Zarya, LhCloudy sur Reinhardt et rCk sur D.Va. Pour compléter, nil se porte sur Junkrat. De son côté, Eagle Gaming, en attaque, fait entrer Lilbow sur Lucio, Leaf sur Winston et Superplouk sur Reinhardt. Une formation quad-tank complétée par GetAmazed sur D.Va, NiCOgdh sur Roadhog et HyP sur Moira. Dans ce premier échange, HyP est sèchement assassiné par une frappe de feu de LhCloudy, suivi par GetAmazed qui perd son duel de D.Va face à rCk. Davin enterre tout espoir en supprimant le Reinhardt de Superplouk. Pour tenter d’inverser la vapeur, NiCOgdh et Leaf switch respectivement sur une Zarya et un Junkrat. Encore une fois, l’attaque se heurte à une défense acérée qui écarte GetAmazed. Les deux coalescences sont lancées, mais c’est Gigantti qui prend l’ascendant en enchainant 5 kills, notamment grâce au choc sismique du Reinhardt finlandais. Lorsque les combats reprennent, il ne reste plus que 2 minutes aux français pour débloquer le payload. Davin sur sa Zarya chargée à 100%, fait un véritable massacre dans la back-lane des aigles en liquidant Lilbow et Leaf. Les assaillants se jettent ensuite dans le vide pour ne pas perdre de temps. Alors que le rapport de force semble en faveur d’Eagle Gaming avec 5 ultimates contre 3, nil parvient à placer un pneumastic létal sur HyP et NiCOgdh succombe aux coups portés par le Reinhardt de LhCloudy. Le mur du son a été utilisé par Lilbow et c’est une véritable impasse à laquelle font face les aigles qui conservent pourtant l’avantage des ultimates. Bien que Leaf soit rapidement liquidé, le combo graviton/autodestruction permet d’écarter deux joueurs finlandais alors que HyP et Ripa utilisent tous deux leur coalescence. Les kills déciment les deux formations lorsque l’overtime débute. À l’issu d’un combat épique, Eagle Gaming réussit enfin à prendre l’avantage, notamment avec les retours de Leaf sur Doomfist et NiCOgdh sur Tracer. Le payload entame sa lente progression et Leaf ainsi que NiCOgdh se portent à nouveau sur Junkrat et Zarya. Galvanisés par cette victoire, les aigles prennent l’ascendant sur le team fight suivant en annihilant l’intégralité de la formation finlandaise. À noter le timing parfait du mur du son de Lilbow pour soutenir cette action collective. Le payload s’engage, dès lors, vers le second point sans possibilités pour les Gigantti de contester. Leaf force les joueurs finlandais à reculer et à temporiser grâce à un pneumastic dans le dos de la défense qui élimine nil. Alors que le payload n’est qu’à quelques mètres du troisième point, rCk met un terme à cette avancée en opérant un triple-kill sur Superplouk, Lilbow et HyP. Les français se regroupent pour un ultime combat alors qu’il ne leur reste plus qu’une minute et trente secondes. Après quelques échanges de tirs, GetAmazed ayant perdu son méca, les joueurs français marquent une pause en attendant le retour de leur D.Va. Dès lors, appuyé par le graviton de Davin, nil prend un kill sur la Zarya de NiCOgdh. Les ultimates s’égrainent des deux côtés, mais Davin élimine Superplouk alors que le pneumastic de nil sécurise un kill sur le Lucio de Lilbow. L’overtime lancé, les aigles tentent tout, à l’image de NiCOgdh en renfort sur sa Tracer. Cependant, GetAmazed et Leaf tombent, offrant la supériorité numérique à Gigantti qui nettoie la zone. 2-0 et 60 mètres de parcourus pour le payload d’Eagle Gaming…

 

contendersquart_3_article
Défense d’Eagle Gaming en amont du payload des Gigantti.

Changement de côté et retour de la triple-tank pour Gigantti et de la quad-tank pour Eagle Gaming. Après une dizaine de secondes au cours desquelles les deux formations semblent s’équilibrer, le first blood est pour Gigantti avec l’assassinat de la Moira de HyP par le Junkrat de nil, soutenu par la coalescence de Ripa. Le DPS des assaillants poursuit son excellente prestation en supprimant Superplouk puis Lilbow. Ainsi, dès le premier team fight, les finlandais amorcent leur payload avec plus de 5 minutes dans la time bank. Pourtant, les aigles déploient violemment leurs griffes à l’image de la coalescence de HyP qui liquide rCk et le pneumastic de Leaf sur qui envoie valser nil. Les français défendent en amont du payload et Superplouk écarte le Reinhardt de LhCloudy sur une charge. Piqué au vif, Davin lance un graviton qui permet de supprimer la Moira de HyP et le Reinhardt de Superplouk. En sous-effectif, la totalité des aigles tombe. La défense tente d’enrayer la progression du payload vers ce second point mais, LhCloudy gagne son duel face à Superplouk et la D.Va de rCk étripe le Lucio de Lilbow. Un choc sismique annulera toutes velléités côté Eagle Gaming avec les morts successives de NiCOgdh, HyP, GetAmazed et Leaf. Désynchronisés, les joueurs français ne peuvent contester la prise du second point et Gigantti rafle quatre minutes et 15 secondes de time bank pour dépasser la marque établie à la manche précédente par Eagle Gaming. Encore une fois, nil se montre décisif en tuant la Moira de HyP rapidement suivi par tous ses coéquipiers. Alors que le payload s’avance sur sa dernière ligne droite, rCk lance une autodestruction qui fauche les deux supports d’Eagle Gaming, à savoir HyP et Lilbow. Dès lors, les quatre défenseurs restants, malgré leur abnégation, ne pourront inverser la vapeur. Ainsi, les joueurs finlandais remportent leur deuxième carte.

Colonie Lunaire Horizon : l’exploit râté…

Pour cette carte d’assaut, Gigantti, en défense, retourne sur une composition plus dive avec Davin sur Tracer, LhCloudy sur Winston, Ripa sur Zenyatta, Masaa sur Ana, rCk sur D.Va et nil sur Genji. Du côté français, on retrouve les joueurs de la première carte avec KnOxXx sur Winston, GetAmazed sur D.Va, NiCOgdh sur Tracer, Flippy sur Widowmaker, HyP sur Zenyatta et PiPou sur Mercy. Dès le début de la partie, la Tracer de Davin se jette sur Flippy, ressuscité par PiPou dans la foulée. Flippy se venge sur le Winston de LhCloudy, permettant à son équipe de se projeter sur le point. La Widowmaker continue sur sa lancée en liquidant le Genji de nil à l’aide d’une mine venimeuse. Alors que NiCOgdh maintient la pression sur le point, KnOxXx succombe aux attaques de rCk. Bien que les deux tiers de l’objectif soient validés, Gigantti élimine à la suite HyP, Flippy et NiCOgdh. La seconde attaque est sèchement avortée avec le meurtre du Lucio de PiPou par rCk et l’excellente performance de nil qui liquide le Zenyatta de HyP et la Widowmaker de Flippy. Après une courte pause vraisemblablement dûe à des problèmes techniques, Eagle Gaming reprend sa phase d’attaque sur le point alors qu’il ne reste plus qu’une minute et vingt secondes. NiCOgdh gagne son duel de Tracer dès les premiers instants de l’affrontement tandis que GetAmazed et HyP se débarrassent du Winston de LhCloudy. Sous l’impulsion donnée par la rage primordiale de KnOxXx, les kills s'enchaînent en faveur des aigles. Ils parviennent à capturer ce dernier tiers et comptabilisent ainsi quatre minutes et quarante secondes dans la time bank. Dès lors, Eagle Gaming s’avance vers le point B où rapidement succombe LhCloudy sous les balles de Flippy et Ripa sous

contendersquart_4_article
Une autodestruction gérée d’une main de maître par la bulle de KnOxXx.

l’explosion de la bombe à impulsion de NiCOgdh. nil prend ses responsabilités et dégaine sa lame du dragon pour supprimer Flippy et HyP avant de se faire cueillir par KnOxXx. rCk en renfort, tente de contester le point avec une autodestruction bien canalisée par une bulle de KnOxXx. Seulement, les pertes s’accumulent avec NiCOgdh et GetAmazed qui tombent, forçant les aigles à reculer sans avoir réussi à capturer le premier tiers. Les assaillants se scindent en deux groupes afin d’encercler la défense, mais la manœuvre est avortée avec le décès prématuré de HyP. Une fois ce dernier ressuscité  par PiPou, l’attaque reprend, mais le combo lame du dragon/nanoboost aura raison une nouvelle fois de HyP. Dès lors, la composition d’Eagle Gaming est renvoyée au spawn. Durant l’assaut suivant, bien que la Tracer de NiCOgdh perde son duel face à Davin, les aigles enchaînent quatre éliminations validant les deux tiers de l’objectif. Bien regroupé, Gigantti entre en action pour contrer la validation du dernier tiers à l’image de Davin qui élimine HyP et LhCloudy qui jette à terre Flippy à l’aide de sa rage primordiale. GetAmazed et KnOxXx succombent également, forçant les joueurs français à se regrouper pour une dernière attaque alors qu’il ne reste plus que quarante secondes. Les combats s’engagent, mais les finlandais protègent agressivement en amont du point pour juguler toutes incursions. KnOxXx se jette sur la Ana de Masaa qui meurt dans l’instant, tout comme NiCOgdh sur le Zenyatta de Ripa. Le kill feed continue de défiler à l’avantage des aigles avec les éliminations de Davin, rCk et nil, ce qui permet aux aigles de valider ce dernier tiers durant l’overtime.

Changement de side, Gigantti passe à l’attaque avec sa composition triple-tank. En défense, Flippy switch sur Sombra et NiCOgdh sur Junkrat. Après avoir contourné la défense en passant par l’extérieur du complexe spatial, Davin sur Zarya ouvre la marque en éliminant NiCOgdh. En réponse, HyP sur une volée d’orbe se débarrasse du Reinhardt joué par LhCloudy. KnOxXx, après avoir écarté nil de la table des négociations, se fait tué par la D.Va de rCk. La back-lane des aigles flanchent avec les exécutions de HyP et PiPou. Le sacrifice de GetAmazed est vain et Gigantti valide ce point A avec une time bank de six minutes et cinquante secondes. Aux abords du point B, l’IEM de Flippy lâchée, le Lucio de Masaa et le Reinhardt de LhCloudy meurent quasi-instantanément. Un pneumastic de NiCOgdh empoche le double-kill sur rCk et Davin, réinitialisant cette phase d’attaque. Gigantti revient de plus belle avec Ripa qui utilise sa coalescence d’entrée, liquidant GetAmazed. Dès lors, nil s’arme de sa lame du dragon et découpe successivement KnOxXx et PiPou alors que les deux tiers du point sont verrouillés pour Gigantti. LhCloudy abat la Sombra de Flippy avec une frappe de feu tandis que NiCOgdh et GetAmazed tentent désespérément de contester le point. Malgré l’arrivée de renforts, les aigles finissent par s’incliner. Les finlandais disposent ainsi de cinq minutes pour capturer un tiers du point A et remporter la manche, la carte et le match. Dès lors, les Gigantti réitèrent la stratégie de passer par l’extérieur. Rapidement, nil s’arroge la vie du Junkrat, fraîchement pick par NiCOgdh. Davin imite son coéquipier en tuant GetAmazed dont le méca a été précédemment détruit par rCk. HyP et KnOxXx sont tués, sans possibilité pour PiPou sur Mercy et Flippy sur Sombra de contrer la prise du tiers gagnant.

Dès lors, le parcours d’Eagle Gaming est stoppé dans cette première saison des Contenders 2018 par une équipe finlandaise impressionnante qui a su parier sur des compositions peu utilisées telles que cette triple-tank et cette quad-tank. Il faut également saluer la profondeur de son pool de héros et l’excellente capacité des six joueurs finlandais à reconfigurer l’intégralité de sa formation durant les manches. Eagle Gaming va certainement revoir ses stratégies pour trouver de futures parades et tactiques à ces formations très tankys. Les joueurs français vont également devoir se remettre en question pour gommer les nombreuses erreurs individuelles et collectives observées durant ce match et ce, dans l’optique de confirmer les ambitions européennes et internationales de l’équipe…

 a