a

Dupliquer l’Overwatch League ?

 

Dupliquer l’Overwatch League ?

Alors que l’Overwatch League devrait s’enrichir de 4 à 6 équipes l’année prochaine pour un ticket d’entrée estimé entre 30 et 60 millions d’euros, Activision Blizzard, au travers de son rapport annuel d’activités édité principalement à destination de ses investisseurs et actionnaires, projette de mettre en place une nouvelle ligue franchisée autour de la licence Call of Duty. Plus tard cette année, l’éditeur américain devrait ainsi lancer la vente de plusieurs slots afin de structurer une ligue professionnelle à l’image de la formule rentable de l’OWL.

callofduty_1_article
Call of Duty fait partie des licences les plus connues de l’industrie vidéoludique.

Un système de franchises possible

Comme l’avance le rapport annuel de 2017 au sujet des capacités d’Activision Blizzard à accomplir une telle aventure : « Notre expertise acquise lors du lancement et de la croissance de L’Overwatch League va nous permettre d’entreprendre d’autres initiatives concernant l’eSport professionnel. Plus tard dans l’année, nous souhaitons augmenter le nombre d’équipes Overwatch et lancer la vente d’équipes sur Call of Duty. Au fil du temps, nous avons la conviction que nos activités eSportives pourraient rivaliser avec les sports traditionnels et influencer l’intérêt du public, des publicistes, des sponsors, de la vente de tickets comme du merchandising (en physique comme virtuelle) ». Pour le moment, aucune information complémentaire n’a officiellement été donnée par l’éditeur pour venir confirmer les quelques lignes annotées dans ce rapport. Toutefois, ce n’est pas la première fois qu’un dossier fourni par Activision Blizzard mentionne une telle possibilité. Début mai, le rapport Q3 expliquait que « la ligue Call of Duty fait partie des ligues qui pourraient inclure un système de franchise dans un futur proche ».

Cette annonce semi-déguisée de la société américaine vient également étayer les propos tenus en juillet 2017 par le journaliste Richard Lewis qui expliquait alors sur son site éponyme que « Activision Blizzard communique ouvertement à ses marques ses intentions d’apporter une ligue similaire pour Call of Duty » et ce, 6 mois après l’inauguration de l’Overwatch League. Un timing étrangement exact au vu du fait que la compétition ait débuté le 6 décembre 2017 avec une première étape prenant place le 10 janvier dernier… Si l’on en croit les sources de Richard Lewis et si ses informations s’avèrent encore d’actualité, les sages d’Activision Blizzard auraient prévenu les investisseurs de l’Overwatch League qu’ils n’auront aucune garantie d’obtenir la même ville pour une éventuelle équipe sur Call of Duty. Une nouvelle qui devrait amplement réjouir les fanatiques de la licence étant donné les excellentes performances du système mis en place en Overwatch League. Les franchisés apprécieraient un modèle économique qui générerait des retombées substantielles pour les investisseurs et l’éditeur/organisateur, et la communauté obtiendrait une compétition pérenne qualitative, notamment par le biais de la filiale MLG (Major League Gaming), un des leaders dans l’organisation et la couverture d'événements eSportifs, le licensing d’équipe devrait quant à lui apporter une certaine forme de stabilité. Néanmoins, le format actuellement utilisé dans la Call Of Duty World League, avec son Open Bracket permettant lors de chaque session de LAN la découverte de nouveaux talents amateurs, diffère quelque peu du système de l’Overwatch League…

callofduty_2_article
La saison régulière de l’Overwatch League vient de prendre fin, mais les audiences pourraient bien exploser lors des playoffs ou de la Coupe du Monde d’Overwatch.

L’exemple de l’Overwatch League

L’eSport semble intéresser de plus en plus les foules. En effet, plus de 335 millions d’individus ont regardé des compétitions électroniques, ce qui reflète un potentiel marché important pour l’organisation de compétitions internationales. Selon le rapport, « à date, pour l’Overwatch League, nous avons vendu les 12 premiers slots pour pratiquement un quart de milliard de dollars, obtenu plus de 100 millions de dollars en droits de diffusions/sponsoring, et rassemblé plus de 10 millions de spectateurs lors de la première semaine de la League. Nous avons réunis 40 millions de joueurs sur Overwatch et souhaitons que notre League s’agrandisse éventuellement jusqu’à atteindre 28 équipes ». Avec ses 12 structures pour le moment présentes au sein de la compétition et des slots chiffrés à minima à 20 millions de dollars, Activision Blizzard pourrait récolter potentiellement 320 millions, même si les experts s’accordent pour estimer le ticket d’entrée des futures structures pour la prochaine saison entre 30 et 60 millions de dollars. Ainsi, il ne serait pas étonnant de voir les prix flamber au cours des prochaines années avec l’arrivée progressive de nouvelles villes.

« Pour comparaison, la NFL (National Football League) possède une audience de 40 millions de spectateurs lors de la saison régulière pour un âge moyen 50 ans. La NFL génère environ 12 milliards de revenus annuels au travers de ses droits de diffusion, de la vente de tickets, des sponsors et des licences », indique le rapport. Ainsi avec des joueurs dont l’âge moyen est fixé autour de 22 ans (statistique établie uniquement sur la base des joueurs Overwatch sur PC), la jeune audience dont bénéficient les compétitions eSportives devrait rapidement grandir et attirer de nombreux publicitaires, sponsors et investisseurs. De plus, en étant propriétaire du jeu sur lequel se base l’Overwatch League et en possédant les moyens pour en assurer la couverture, Activision Blizzard ne s’embarrasse pas d’intermédiaires et profite pleinement de la valeur ajoutée ainsi créée. Tout comme Overwatch, le titre Call of Duty possède une communauté forte et nombreuse. En témoignent les audiences réalisées cette année : l’Étape 1 de la CWL Pro League a réuni 3 millions de spectateurs pour 214 heures de diffusion en janvier avec un prize pool de 700 000 dollars et, plus récemment en avril, l’Open de Birmingham a rassemblé 747 000 viewers pour 33 heures de diffusion et un prize pool de 200 000 dollars. Des chiffres équivalents à ceux affichés par les précédents tournois sur Overwatch avant la mise en place de l’OWL…

 a