a

Durcissement des règles d’utilisation pour Twitch

 

Durcissement des règles d’utilisation pour Twitch

C’est dans l’optique de freiner voire bloquer l'avancée des comportements toxiques autant dans le  contenu créé par les streamers que dans  les commentaires et messages laissés par les viewers que Twitch intervient. En effet, de nombreuses attitudes et actes pourrissent littéralement l’expérience d’une partie des utilisateurs à l’instar des discours de haine, du harcèlement ou encore du contenu sexuel.

twitch_1_article
Avec plus de 100 millions de viewers par mois, Twitch a une part de responsabilité concernant les contenus édités par ses quelques 1,5 millions de diffuseurs.

Endiguer le phénomène

Dans une note postée sur le blog de la plateforme, la direction annonçait ainsi en fin de semaine dernière vouloir mettre en place de nouvelles mesures pour réagir face aux comportements et contenus inappropriés. « Ce n'est que la première des nombreuses vagues d’améliorations portées sur les stratégies, les processus de modération et les fonctions de sécurité de Twitch », pouvait-on lire. Bien que les règles d’utilisation avaient été assouplies pour permettre l’intégration des jeux de société, des talk-shows, de la musique ou encore de l’IRL, Twitch se devait de réagir au vu de la popularité grandissante de la plateforme tout comme de son nombre d’utilisateurs. De plus, cette nouvelle prise de position forte de la plateforme découle en grande partie des retours utilisateur qui ont décrit les Community Guidelines comme étant floues et insuffisantes pour gouverner ce paysage audiovisuel en constante évolution.

Dès lors, les streamers, principales cibles de cette nouvelle réglementation, devront respecter des tenues correctes, à l’image de celles portées quotidiennement dans la rue. Finis donc les bikinis, vêtements sexualisés et autres accessoires ayant pour but de laisser entrevoir les formes et atouts des diffuseurs sous peine d’être banni temporairement ou de manière permanente. L’angle de caméra pour les décolletés plongeants, tout comme les profils aux définitions suggestives ou bien les titres aux évocations érotiques feront également l’objet d’avertissements ou de condamnations. Toutes ces nouvelles mesures seront effectives dès le 19 février prochain et s’appliqueront aussi à la VOD et clips des différentes chaines.

twitch_2_article
Pour 2018, Blizzard est aussi entré en croisade contre les comportements toxiques.

Des commentaires à la loupe…

Si les streamers vont être la source d’une surveillance accrue, il en est de même pour tous les utilisateurs/viewers qui bien souvent, sous réserve d’anonymat, se permettent toutes les dérives. « Nous voulons que chacun n’ait pas seulement le sentiment d’être le bienvenue sur Twitch mais soit aussi fière d’appartenir à sa communauté. À cette fin, nous allons renforcer notre position sur le harcèlement et la haine », ont précisé les équipes de Twitch. Les commentaires haineux, le harcèlement ou encore les messages sexuels sur les chats n’auront désormais plus raison d’être sous peine d’une exclusion pure et simple. La nouvelle forme de modération, en s’appuyant sur les mots utilisés et le contexte donné, devrait permettre d’assainir la communauté.

Par ailleurs, Twitch envoie un message fort à tous les contrevenants en indiquant que ces règles d’utilisation se transposent à d’autres services. Pour résumer, si la preuve est faite qu’un individu harcèle une personne sur Twitch en utilisant des moyens détournés, la plateforme considérera l’acte comme une violation des règles d’utilisation et pourra être amenée à apporter son aide à la victime (certainement sous forme juridique). De surcroît, la plateforme a tenu à rappeler que cette politique menée ne pourra faire l’objet d’une inquisition mal venue : « Nous ne tolérerons pas l'utilisation de cette politique pour harceler les streamers sur ou hors Twitch même si vous pensez qu'ils enfreignent cette règle ». À bon entendeur !

 

 a