a

EA signe une belle année 2018

 

EA signe une belle année 2018

Malgré les réticences de la communauté des joueurs entourant la sortie de son jeu phare Star Wars Battlefront II concernant les loot boxes, Electronic Arts obtient une année record. Lors d’une conférence ce mardi 8 mai, les responsables de la société ont ainsi communiqué sur les excellentes performances du dernier trimestre ayant pris fin ce 31 mars dernier. L’occasion de découvrir l’hégémonie des services en ligne et des jeux dématérialisés, mais aussi les nouveautés qui devraient permettre à l’entreprise de croître sur l’année 2019.

ea2018_1_article
FIFA 18, franchise à succès, demeure au centre de la stratégie d’Electronic Arts.

L’horizon financier dégagé

Pour le quatrième trimestre 2018, l’éditeur a annoncé une hausse de son chiffre d’affaires de 1,58 milliards de dollars soit 3,3% pour 607 millions de dollars de revenus net. Sur l’année fiscale 2018, Electronic Arts totalise ainsi 5,2 milliards de recettes avec un bénéfice d’exploitation de 1,7 milliards. « Notre succès s’appuie sur la façon dont nous avons changé, et continuons de changer, notre relation avec les joueurs, a expliqué Blake Jorgensen, Responsable financier de l’éditeur. Ils veulent plus de profondeur dans leurs jeux préférés et du contenu régulièrement apporté qui peut retenir leur attention tout au long de l'année. En conséquence, nous sommes passés d'interactions ponctuelles à des engagements continus qui se traduisent par des mondes dynamiques en constante évolution. Notre activité ressemble déjà beaucoup à celle du SaaS [ndlr : Software-as-a-service], avec des services en direct et un abonnement, représentant une part de plus en plus importante de nos revenus. Cela a rendu notre activité beaucoup plus stable et nous permet de fournir un flux de trésorerie fiable et croissant aux investisseurs ». Ainsi, les services en ligne et jeux dématérialisés pèsent pour plus de 3,5 milliards de dollars, soit 68% des revenus totaux avec une impressionnante progression de 17% par rapport à l’exercice passée. Les franchises sportives continuent de driver les recettes de l’entreprise avec plus de 90 millions de joueurs dont 18 millions affiliés aux compétitions en ligne sur FIFA 18 et Madden NFL 18, soit une progression phénoménale de 75% en seulement une année.

ea2018_2_article
Les loot boxes ont encore de beaux jours devant elles.

Sur la question des loot boxes, alors que plusieurs pays ont pris des positions fortes en interdisant tout bonnement ce type de pratique, l’éditeur et développeur américain va certainement continuer à développer ces micro-transactions. « Nous travaillons avec toutes les associations de l'industrie dans le monde et avec les organismes de réglementation de diverses juridictions et territoires, et nous avons évalué et établi que des programmes comme FIFA Ultimate Team ne sont pas des jeux d'argent », a indiqué Andrew Wilson CEO d’Electronic Arts. Pour se défendre sur ce point, celui-ci a également rappelé que la société n'autorise aucun moyen d'encaisser ou de vendre des objets en monnaie virtuelle contre de l'argent réel et qu’elle cherchait activement à éliminer ces opérations illégales, aidée par les régulateurs de diverses juridictions.

Au cours de ce trimestre, Electronic Arts, dans l’optique de renforcer son action et garder une certaine forme de gouvernance, a effectué un rachat de 1,2 million d’actions pour un coût de 148 millions de dollars. En se basant sur un nouveau programme de rachat d’actions porté sur les deux prochaines années, l’éditeur compte investir 2,4 milliards de dollars. « Nous avons remboursé environ 38% de nos flux de trésorerie disponibles aux investisseurs au cours de l'exercice 2018, précise Blake Jorgensen. Ce nouveau programme vise à générer environ les trois quarts de nos flux de trésorerie disponibles annuellement. Nous pensons qu'il s'agit d'un objectif approprié en fonction de nos besoins actuels en liquidités, de notre capacité à accéder aux liquidités internationales et de notre volonté de conserver une certaine flexibilité pour les investissements de croissance futurs ». Objectifs financiers en tête, l’éditeur continue à combler les attentes de ses actionnaires via des titres de plus en plus rentables tout en sécurisant son propre capital afin de pérenniser la souveraineté de l’entreprise et de pouvoir saisir les futures opportunités.

Gameplay officiel d’Anthem, titre planifié pour 2019.

Des projets ambitieux

L’année fiscale de 2019 ayant à peine démarré, Electronic Arts compte déjà maximiser ses profits en s’appuyant notamment sur FIFA et la Coupe du monde 2018 qui débutera en juin prochain en Russie. « Il n'y a pas de plus grand événement sportif que la Coupe du monde, a ajouté Andrew Wilson, et nous sommes ravis de lancer une année sans précédents avec de nouvelles expériences au travers notre franchise FIFA basée sur notre nouveau contenu de la Coupe du Monde FIFA 18. Comme nous l'avons annoncé la semaine dernière, nous apportons toutes les équipes, les rencontres et bien plus encore de la Coupe du monde, et tout cela sera gratuit pour les joueurs de FIFA 18 ». À n’en pas douter, l’événement sportif étant le plus suivi et regardé de la planète, la vente du titre devrait exploser. Coté Star Wars Battlefront II, Electronic Arts a officiellement annoncé l’arrivée de nouveaux contenus accompagnant la sortie du tant attendu spin-off « Solo : A Star Wars Movie ».

Par ailleurs, le prochain Battlefront devrait être une réussite avec l’introduction d’une nouvelle dynamique afin de changer la façon dont les fans interagissent avec leur jeu et entre eux. Andrew Wilson et ses équipes ont retenu la leçon et devraient apporter une véritable expérience solo qui manquait cruellement au titre : « Chaque bataille est unique, et chaque mode apporte ses propres défis, de la façon dont vous interagissez avec l'environnement autour de vous, à des histoires solo convaincantes, au prochain niveau de multi-joueurs à grande échelle qui s'étend sur plusieurs cartes et modes. Ce sera un jeu de tir complet, complété par un service continu qui évoluera avec de nouvelles expériences majeures pour notre communauté, et ce dès le lancement ». Pour finir, le jeu tant attendu Anthem, développé par la filiale Bioware à qui l’on doit les franchises Mass Effect et Dragon Age, pourrait être le jeu de l’année au vu des quelques images déjà publiées. « Anthem est une expérience fondamentalement sociale qui ouvrira de nouvelles voies pour que les fans rejoignent la communauté au plus tôt, nous permettant de façonner et d'affiner le jeu avec leurs commentaires », a spécifié Andrew Wilson. Ce nouveau FPS au gameplay coopératif a pour objectif d’atteindre un large panel de consommateurs. De plus amples précisions devraient être communiquées lors de l’événement de l’entreprise EA PLAY, programmé du 9 au 11 juin au Hollywood Palladium en Californie.

 a