a

eSport : Renault fait son introduction

 

eSport : Renault fait son introduction

Après Audi, Mercedes ou encore BMW, c’est au tour du groupe français Renault d’investir dans le monde des sports électroniques professionnels. Lors d’une conférence de presse donnée dans le cadre de la 3ème édition de l’eSport Bar Cannes, le concepteur de véhicules a annoncé un partenariat avec l’une des plus grosses structures françaises et européennes, à savoir la Team Vitality.

renault_1_article
Les visages de cette nouvelle équipe Renault Sport Team Vitality.

La naissance d’une nouvelle entité

Ce mariage se traduit ainsi par la mise en place d’une équipe qui participera à la Rocket League Championship Series Europe sous le nom de Renault Sport Team Vitality. « Ce rapprochement représente une formidable opportunité pour Renault de toucher de nouveaux publics plus jeunes, précise Bastien Schupp, Vice President Global Brand Strategy and Marketing Communications du Groupe Renault. La vision et l'expertise de l'équipe Vitality dans le monde des eSports, combinées à notre histoire dans le sport automobile, nous permettra d'aligner une formation de bonne allure. Les perspectives et les évolutions de cette discipline sont larges. Nous nous félicitons d'en faire partie et de pouvoir mettre les équipes de Renault Sport Racing au contact de ces jeunes gamers ». Pour ses premiers pas sur la scène eSportive, l’équipe devrait rapidement s’imposer comme une référence grâce à ses éléments que sont Philip « Paschy90 » Paschmeyer,  Victor « Fairy Peak » Locquet et Sandro « FreaKii » Holzwarth.

Si Renault souhaite ici modifier son image auprès des jeunes générations et prouver son attachement aux loisirs dont ils jouissent, le constructeur automobile fait aussi preuve d’audace dans un pays aussi conservateur qu’est la France en termes d’investissements. Cependant, Renault est engagé sur de nombreux challenges automobiles et partage des valeurs communes avec la Team Vitality que sont l’esprit de compétition, les défis ou encore l’innovation. Renault devient, à l’instar d’Adidas, Omen by HP, Volvic ou encore Canal+, un sponsor officiel de la Team Vitality. Il sera désormais présent sur les maillots des abeilles qui évoluent sur de nombreux jeux, parmi lesquels League of Legend, Rainbow Six Siege, Fifa, ou plus récemment PlayersUnknow’s Battlegrounds.

renault_2_article
Les Formula 1 eSports Series sont régulièrement enrichis par de nouveaux acteurs issus du monde de l’automobile.

Un avenir vrombissant

Autre énorme nouvelle, Renault souhaite dans un futur proche monter une équipe participant aux Formula 1 eSports Séries. « L'ADN de Vitality est d'être le champion français performant à l'international, ajoute Fabien Devide, aka « Neo », fondateur et Président de Team Vitality. Les abeilles ont beaucoup à apprendre de Renault Sport Racing sur les méthodologies d'entraînement de la Formule 1 qui sont proches de celles de l'eSport : tracking, physiothérapie, entrainement physique et coaching mental ». Une véritable dynamique semble déjà se dessiner avec des avantages pour ces deux équipes de Formule 1 qui devraient vraisemblablement évoluer à Enstone au Royaume-Uni, dans le centre de Renault Sport Academy.

Un enthousiasme que semble partager Cyril Abiteboul, Directeur Général de Renault Sport Racing : « Les liens entre le sport automobile et les jeux vidéo sont évidents. Les deux mondes sont extrêmement compétitifs et exigent de grandes capacités mentales et physiques. Le lancement remarqué l'année dernière par la FOM de la compétition Formula 1 eSports Series a accéléré la convergence des deux univers et les opportunités de collaboration. Les pilotes Renault, en particulier ceux de la Renault Sport Academy et les champions de Vitality pourront échanger sur leurs expériences respectives. Dans cette compétition comme en F1 notre objectif est de construire sur le long terme une équipe respectée et crainte par ses adversaires ! ». Les pilotes de Renault débutants comme confirmés s'entraînant sur simulateur depuis plus de 10 ans auront à cœur de partager leurs expériences et pourront profiter des joueurs eSportifs en tant que « sparring-partners ».

 a