a

Joueurs solidaires et enfants syriens

 

Joueurs solidaires et enfants syriens

Le conflit syrien déclenché depuis 2011 se présente comme la plus grosse crise humanitaire de ces deux dernières décennies. Parti de ce constat affligeant, le fond des nations unis mandaté pour l’amélioration et la promotion des conditions des enfants dans le monde prend l’initiative de révolutionner le don par le biais d’une levée de fonds via une crypto-monnaie à savoir l’Euthérium.

Une donation à la portée de tous !

Appelée Game Chaingers et lancée par l’Unicef et l'agence de publicité Betc, cette campagne d’un nouveau genre s’appuie sur un triste bilan : la population des donateurs vieillit. En effet, 71,6% des bienfaiteurs ont plus de 50 ans. En ciblant les centaines de millions de joueurs, l’organisation espère ainsi changer la donne et reconnecter les jeunes générations au devoir d’aider son prochain. Hormis le fait de recruter de nouveaux donateurs, cette levée de fonds est la première au monde à s’appuyer sur un système de dons basé sur une crypto-monnaie. Pour ce faire, l’Unicef propose aux joueurs comme à toute personne possédant un ordinateur, de mettre à disposition leurs ressources informatiques afin de miner l’Euthérium.

Game Chaingers est ainsi une plateforme permettant d’agréger la puissance générée par de multiples cartes graphiques à travers le monde pour produire des fonds au travers du minage de la crypto-monnaie. Plus besoin de donner directement le moindre euro en passant par l’installation du logiciel de minage préconfiguré. En termes d’utilisation, il suffit de lancer le software aux moments souhaités et de l’arrêter dès que l’envie de jouer ou de profiter de la puissance intégrale de l’ordinateur s’impose. Ce type de démarche s’apparente à celles menées par les moteurs de recherche tels qu’Ecosia ou Lilo voire l’application Goodeed. Cependant, ces dernières s’appuient sur la publicité.

Un lancement en demi-teinte…

Aux premières heures du projet, un problème de communication est survenu. Ainsi, la campagne a souffert des suspicions des internautes s’étonnant de ne voir nulle part sur les réseaux officiels une quelconque information affirmant cette levée de fonds. C’est par la suite que les équipes de l’organisation Unicef France ont réagi. L’opération en s’étalant du 2 février et jusqu'au 31 mars 2018 sera également l’occasion pour l’Unicef de tester cette méthode dans l’optique de l’appliquer au profit d’autres programmes humanitaires avec des améliorations et des développements.

Rappelons que plus de 7 millions d’enfants syriens seraient potentiellement concernés par les denrées humanitaires découlant d’un tel projet. Alors que le pays, ses habitants comme ses principales villes semblent être condamnées à une reconstruction lente et difficile, l’Unicef tente, dès lors, de rappeler les consciences et l'opinion publique à l’ordre. Paradoxalement, si le conflit engendré fut l’un des plus meurtriers ces dernières années, les associations humanitaires luttent pour engranger de faibles dotations…

 

Durée de la vidéo : 01:20 | Source : UNICEF France

 a