a

Le coup de blue !

 

Le coup de blue !

Ce week-end, du 23 et 24 juin derniers, se tenaient les phases finales de l’ESWC Omen by HP Trophy. Les deux équipes de la structure Eagle Gaming, les formations Blue et Red, s’étaient qualifiées dans le dernier carré aux côtés de Primate et du Bon Mix. Configurée sur un format en winner/loser bracket, la compétition s’est terminée sur une victoire d’Eagle Gaming Blue qui s’offre la part du lion sur les 10 000 euros de cash prize ainsi que le titre de champion de l’ESWC Omen by HP Trophy. Retour sur deux jours de compétition riches en rebondissements et beau jeu !

Replay du match Eagle Gaming Blue vs le Bon Mix.

Des demi-finales sous le signe de l’aigle royal

En demi-finale du winner bracket, Eagle Gaming Blue, composée d’Hqrdest, NiCOgdh, SuperPlouk, Leaf, Lilbow et HyP, a affronté les joueurs du Bon Mix, à savoir Chubz, Tae, Noomi, Tek36, Hidan et Ascoft. Sur la première carte hybride, Numbani, le Bon Mix débute en attaque. Les assaillants se font, à maintes reprises, repousser avant de parvenir à valider le premier point et ainsi débloquer l’avancée du payload. Après avoir obtenu le second checkpoint, le Bon Mix se heurte à une résistance âpre et échoue à seulement quelques mètres du dernier point. Au changement de side, les aigles sont, dans un premier temps, en difficulté sur le premier point, mais finissent par déverrouiller de justesse leur payload grâce à une autodestruction savamment lancée par la D.Va de NiCOgdh. Dès lors, Eagle Gaming Blue déroule et finit par dépasser la marque du bon Mix, notamment grâce au pentakill du Genji de Leaf lors de la captation du second point. Avec un score de 3 à 2 sur Numbani, Eagle Gaming Blue prend la tête de ce match.

En escorte sur Dorado, malgré de très bonnes performances individuelles à l’image de Noomi sur Widowmaker, la phase d’attaque du Bon Mix est stoppée peu après avoir validé le second checkpoint. Au changement de côté, Eagle Gaming Blue marque les 3 points, non sans difficultés, et prend le large avec 2 cartes d’avance. Sur Junkertown, Eagle Gaming Blue subit l’attaque du Bon Mix avant de réagir sur le dernier point en empêchant sa validation. Néanmoins, lors de la phase d’attaque des aigles, la défense menée par le Bon Mix est impassible et opère un full hold sur le premier point de la carte, résultant sur un 2 à 0. Le Bon Mix revient ainsi au score 2 à 1. Sur les ruines d’Ilios, Eagle Gaming Blue remporte le premier point 100% à 18% en imposant une défense agressive. Aux abords du puits, la domination du point change à plusieurs reprises de camp. À l’issue d’une intense bataille, Eagle Gaming parvient à remporter la manche sur le score serré de 100% à 99%. Superplouk, en écartant le Winston de Chubz qui venait de lancer sa rage primordiale, comme Hqrdest sur Pharah qui s’offre un triple kills, auront été décisifs. Ainsi Eagle Gaming Blue accède à la finale du winner bracket.

Replay du match Eagle Gaming Red vs Primate.

L’autre demi-finale du winner bracket opposait les joueurs d’Eagle Gaming Red, avec KnOxXx, GetAmazed, zYKK (remplaçant temporaire de Kryw), Flippy, baud et PiPou, à l’équipe Primate constituée de Helv, Thorkey, Tsuna, Mini, FDGoD et Apollo11. À préciser que Primate a déjà remporté une rencontre face à Eagle Gaming Red lors de la finale du deuxième qualifier de la compétition. Pour commencer les hostilités, les deux formations se rencontrent sur Dorado avec Primate dans le rôle de l’assaillant. Après avoir validé le premier point, Primate est contrainte à marquer définitivement l’arrêt, paralysée par une défense ultra-agressive. À leur tour, les aigles passent en attaque et égalent rapidement la marque de leur opposant pour ouvrir le score.

Sur la deuxième carte, Rialto, Primate débute une nouvelle fois en attaque, mais fait face aux agressions constantes de zYKK sur Junkrat et Flippy sur Widowmaker. Toutefois, Primate renverse la vapeur et parvient à remporter les team fights jusqu’à obtenir les 3 points avec un time bank de 11 secondes. À noter le combo graviton de Mini/frappe du dragon de Tsuna qui permet de capter le dernier point. Au changement de side, bien que le premier point ait été validé, Eagle Gaming éprouve quelques difficultés à avancer sur la seconde section et perd un temps précieux. Devant le dernier checkpoint, les deux formations s’entrechoquent avec un léger avantage pour Primate qui possède 5 ultimates contre 3 pour les aigles. À la surprise générale, Eagle Gaming Red parvient à capter le troisième point de justesse en prolongations grâce à un choc sismique de KnOxXx qui gagne son duel de Reinhardt face à Helv. Une nouvelle fois, Eagle Gaming Red est en attaque sur Rialto avec seulement une minute. Les aigles proposent une belle phase d’assaut, mais échouent à quelques mètres du premier point à cause d’un triple kill obtenu par Thorkey sur une autodestruction de D.Va. Malheureusement pour Primate, Eagle Gaming Red fait preuve de sang-froid et conteste l’avancée du payload.

Dès lors, le score général est de 2 à 0 lorsque les joueurs reprennent les affrontements sur Lijiang Tower. Dans le centre de contrôle, Eagle Gaming Red impose son rythme avec une meilleure gestion des ultimates et une quad-tank percutante, résultant sur un 100% à 50% en faveur des aigles. Avec pour toile de fond les jardins de Lijiang Tower, Eagle Gaming Red adopte une formation dive et triomphe sur un 100% à 46%. Ainsi, les joueurs d’Eagle Gaming Red ont, en grande partie, maîtrisé la gestion de leurs ressources et exploiter les erreurs adverses, notamment sur le positionnement et vraisemblablement la communication. Dès lors, les Red rejoignent leurs coéquipiers en finale du winner bracket.

Replay du match Eagle Gaming Blue vs Eagle Gaming Red.

L’un passe et l’autre trépasse…

Ainsi, c’est une sorte de scrim interne officiel qui se dessine pour la structure Eagle Gaming avec ses deux formations en lice, les versions Red et Blue. Sur la première carte, Oasis, les deux équipes s’affrontent avec intensité au niveau du point de contrôle de l’université. Si dans un premier temps, la team Red semble prendre l’ascendant lors des combats avec un duo dévastateur PiPou sur Mercy/zYKK sur Pharah, ce sont bien les joueurs de Blue qui s’approprient la première manche sur le score de 100% à 99%. Le duel fratricide reprend dans les jardins. Après avoir validé 46% du point, Eagle Gaming Red cède la domination et enchaîne les team fights désastreux, laissant leurs coéquipiers atteindre les 100%.

Sur la deuxième carte Rialto, piqués au vif, les joueurs d’Eagle Gaming Red sautent à la gorge de leurs opposants, réduisant à néant l’audacieuse défense montée à la sortie du respawn. À l’approche du premier point, les ultimates de Flippy sur Bastion et zYKK sur Pharah s’accaparent 5 kills. Seulement, les Blue tiennent fermement le zone jusqu’à la fin du temps réglementaire, opérant un full hold à la barbe et au nez de leurs camarades. Au changement de side, Eagle Gaming Blue remporte le premier team fight et profite des duels éparses en amont du payload pour dépasser la marque des Red, ceux-ci ayant tout bonnement omis de contester la progression du payload. Sur Hollywood, le schéma se répète avec un full hold de l’attaque des Red opéré par Eagle Gaming Blue, emmenée par un SuperPlouk des grands jours. Dès la première poussée, Eagle Gaming Blue s’adjuge la victoire sur la manche, la carte comme le match. Dès lors les Blue accèdent à la finale de l'événement, tandis que leurs partenaires sont d’office propulsés en finale du loser bracket.

Replay du match Eagle Gaming Red vs le Bon Mix.

Après avoir gagné contre Primate sur le score de 3 à 1, le Bon Mix se retrouvait en finale du loser bracket contre Eagle Gaming Red. Sur la première carte, Lijiang Tower, les négociations s’entament autour du marché. Même si les aigles dominent dans un premier temps les affrontements, ce sont bien les joueurs du Bon Mix, emmenés par Chubz sur Winston et Tae sur Genji qui remportent la manche sur le score de 100% à 71%. À contrario, au sein du centre de contrôle, les joueurs d’Eagle Gaming Red captent en premier le point et garderont la zone sous contrôle grâce à une bonne gestion des ultimates et une cohésion d’équipe quasi parfaite. Dans les jardins, les combats sont plus partagés, mais Eagle Gaming Red l’emporte à la dernière seconde sur le score de 100% à 99%. Ainsi, les aigles prennent la tête de cette rencontre sur le score de 1 à 0. Le match se poursuit sur la carte Dorado où le Bon Mix, en attaque, inscrit les trois points pour 1 minute de time bank. À noter l’excellente performance de Noomi sur Widowmaker qui fait un véritable massacre dans la backline d’Eagle Gaming Red. Au changement de côté, les aigles peinent face à une défense tenace et accumulent les erreurs précipitées. Au final, le Bon Mix stoppe la progression du payload devant le second checkpoint et égalise au score général, un partout.

Dans le centre-ville d’Oasis, Eagle Gaming Red n’arrive pas imposer son rythme et les éliminations pleuvent. En conséquence, le Bon Mix prend l’avantage et la carte sur le score de 100% à 34%. À l’intérieur de l’université, les deux équipes s’affrontent et s’échangent tour à tour le contrôle du point. Dans un ultime combat, le Bon Mix remporte la manche comme la carte sur le score de 100% à 99%. Au général, le score est de 2 à 1 en faveur du Bon Mix. Sur Numbani, les adversaires des aigles s’accaparent les trois points de contrôle avec 0,3 seconde dans la time bank. Eagle Gaming Red, sous pression, égalise de justesse avec une time bank de 8 secondes, grâce à l’absence de contestation du Bon Mix sur le point. De retour en attaque, le Bon Mix échoue face à une défense rondement menée, qui ne laisse aucun tiers de validé. À l’inverse, Eagle Gaming Red atteint l’objectif et égalise à 2 partout.

Sur la carte d’assaut Volskaya, le Bon Mix dans le rôle de l’assaillant prend rapidement le point A avec plus de 6 minutes et 30 secondes dans la time bank. Côté défense, Eagle Gaming Red tient bon sur le point B, mais finit par céder. Encore une fois dans cette journée de compétition, les aigles oublient de contester le point en cours de captation par le Bon Mix. L’équipe accumule une time bank d’une minute et 54 secondes. Tout comme son adversaire, les aigles obtiennent le point A rapidement, mais entament ensuite un long bras de fer dans l’entrepôt. En définitive, à cause d’un excellent travail de temporisation du Bon Mix, Eagle Gaming réussit à prendre les trois précieux tiers avec seulement une minute dans la time bank. Dans sa phase d’attaque, Malgré une stratégie ambitieuse, Eagle Gaming Red échoue sans pouvoir prendre ne serait-ce qu’un pourcentage du point A. Lors de la manche suivante, les aigles tentent de monter un piège au Bon Mix, mais la tentative d’embuscade est un véritable échec. Ainsi, ce match, long et intense, se termine sur le score de 3 à 2 en faveur du Bon Mix. Même si les éléments d’Eagle Gaming Red ont su tirer parti des quelques erreurs de leurs adversaires, on déplore un manque d’agressivité et d’efficacité, pourtant observées lors des qualifications ou durant le précédent match face aux joueurs de Primates.

Replay du match Eagle Gaming Blue vs le Bon Mix.

Une finale entre becs et serres

Ainsi, Eagle Gaming Blue avait pour mission d’effacer la terrible défaite infligée par le Bon Mix à leurs coéquipiers. À contrario des matchs précédents, cette finale est différente avec un format en Best of 7 dans lequel les aigles possèdent une carte d’avance (du fait qu’ils ont remporté la finale du winner bracket). Avec pour premier champ de bataille le puits d’Ilios, le Bon Mix réussit à atteindre les 99%, mais c’était sans compter le retour d’Eagle Gaming Blue qui assure le 100% avec de très bons team fights basés sur une excellente rotation des ultimates. Alors que la partie reprend à l’ombre des piliers des ruines d’Ilios, le serveur crash par deux fois aux dépens des Blue qui menaient au score. Finalement, comme un juste retour, ce sont bien les joueurs d’Eagle Gaming Blue qui remportent la carte avec un 100% à 24%. Ainsi, les aigles prennent le large dans ce Bo7 avec 2 points à 0. Dès lors, la rencontre se poursuit sur Hanamura avec le Bon Mix dans le rôle de l’assaillant. Grâce à Noomi sur sa Widowmaker et aux bonnes décisions de Chubz sur Winston, la phase d’attaque est une réussite avec deux points validés et une time bank chiffrée à 2 minutes et 30 secondes. Eagle Gaming Blue réagit de la plus belle des manières en captant les deux points avec une time bank de 5 minutes et 18 secondes. De retour en attaque, le Bon Mix valide le point A ainsi qu’un tiers du deuxième objectif. En réponse, Eagle Gaming Blue, après avoir rencontré quelques difficultés sur le point A, se projette prestement sur le point B. Pour conclure, Hqrdest sur Zarya élimine quatre adversaires, offrant à son équipe la victoire sur Hanamura.

Le score est alors de 3 à 0 lorsque la troisième carte, Lijiang Tower, démarre avec pour decorum, le centre de contrôle. Pour contrer cette fameuse quad-tank amplement utilisée par Eagle Gaming Blue, le Bon Mix se porte sur des picks exotiques pour la méta actuelle avec Noomi sur Reaper et Tae sur Mei. L’effet de surprise fonctionne et le Bon Mix remporte la manche avec 100% à 77%. Au niveau du night market, les deux équipes optent pour des configurations dive avec des affrontements à l’issue disputée. En définitive, Eagle Gaming Blue s’impose sur le score de 100% à 99%. Dans les jardins, le Bon Mix fait preuve d’une combativité hors-norme et impose son rythme à l’instar de Tae qui s’offre, par deux fois, un triple kills sur Doomfist. Ainsi, le Bon Mix remporte la manche 100% à 85% et diminue l’écart au score général avec 3 à 1. La rencontre continue sur Blizzard World avec le Bon Mix en position d’attaque. Après avoir menée les débats durant les trois-quarts de la manche, l’équipe de Chubz échoue à quelques mètres du troisième checkpoint. En phase d’attaque, Eagle Gaming Blue déroule jusqu’à rencontrer une réelle opposition à l’entrée du château. Les aigles doivent s’y prendre à deux reprises pour briser les défenses. Finalement, à l’aide d’une autodestruction de NiCOgdh sur sa D.Va, fauchant la Mercy d’Ascoft et le Junkrat de Tae, la formation commandée par Lilbow prend l’ascendant. Dès lors, en sous-nombre, le Bon Mix est incapable de stopper l’hémorragie, laissant Eagle Gaming Blue dépasser la marque qu’ils avaient établi.

Ainsi, les aigles remportent la grande finale de cette ESWC Omen by HP Trophy sur le score sans appel de 4 à 1. Un grand bravo tout de même au Bon Mix qui n’aura pas démérité cette deuxième marche du podium. Au classement, Eagle Gaming Blue s’adjuge la première place ainsi que le titre de champion, suivi par le Bon Mix et Eagle Gaming Red. Les aigles reprendront la compétition dès le mardi 3 juillet prochain face à la Team Gigantti lors de la saison régulière des Overwatch Contenders Saison 2.

 a