a

Le géant chinois croît encore…

 

Le géant chinois croît encore…

L’année fiscale 2017 avait déjà été un excellent cru pour Tencent avec un chiffre d’affaires qui s’est élevé à 18,1 milliards de dollars, soit une hausse de 51% par rapport aux résultats de 2016 et ses 12 milliards de dollars enregistrés. Pour ce premier trimestre 2018, le géant chinois continue son ascension frénétique sur les marchés financiers en annonçant 11,7 milliards de dollars, soit un taux de croissance de 48% en comparaison avec le premier trimestre de 2017 et de 18% sur le dernier trimestre.

tencent2018_1_article
Tencent s’appuie sur le marché chinois et ses quelques 1,3 milliards de consommateurs.

Investir est profitable

Concernant les bénéfices nets, la société s’est attribuée 3,8 milliards de dollars en seulement trois mois, de janvier à mars. Par rapport au premier trimestre 2017, c’est une augmentation de 65%. Ces résultats ont de loin surpassé les prédictions des analystes alors que, plus tôt cette semaine, une évaluation de la récente vague d'investissements de Tencent a amené les experts à prévoir des marges brutes inférieures à 47%. Au lieu de cela, les marges bénéficiaires brutes ont dépassé les 50%. Tencent attribue ces excellents résultats, notamment en matière de croissance, principalement grâce à son activité de jeux en ligne et plus précisément ses jeux mobiles. Bien que la base d'utilisateurs PC ait diminué d'une année à l'autre, le titre Honor of Kings (Arena of Valor en occident) a permis aux revenus de la catégorie d’enfler de 26% pour atteindre 4,5 milliards de dollars. En dehors du gaming, les secteurs technologiques ont aussi crû de 55% d’une année sur l’autre, avec en tête l’application de messagerie et de paiement WeChat qui a atteint le milliard d’utilisateurs actifs. En réaction, après s’être envolé jusqu’à atteindre 423 dollars HK (hongkongais), le cours de l’action au sein de la bourse de Hong Kong a terminé sur une hausse impressionnante de +3,74 à 411 dollars HK. Pour rappel, le titre s’était effondré à 380 dollars HK le 8 mai dernier et la valorisation de l’entreprise est estimée à 496 milliards de dollars.

Fondée en 1998, l’entreprise Tencent s’est spécialisée dans les nouvelles technologies, réussissant à s’imposer comme l’un des acteurs incontournables en Chine et en Asie au même titre que Baidu, Alibaba et Xiaomei (les BETX). Ces derniers profitent notamment de l’absence des célèbres GAFA (Google, Amazon, Facebook et Apple) en Chine, dûe à l’encadrement de l’économie numérique protectionniste opérée par les autorités chinoises. Seulement, Tencent et ses dirigeants ont compris l’importance de l’adage « les investissements d'aujourd'hui sont les profits de demain ». La société possède ainsi les droits de distribution et de commercialisation de PlayerUnknown’s Battlegrounds sur le territoire chinois. Bien que la version PC soit en attente de validation de la mise sur le marché par le gouvernement chinois, deux versions mobiles du titre remportent déjà de francs succès. À l’aide d’un billet de 562 millions de dollars, le groupe a récemment augmenté sa participation dans le studio coréen Bluehole, passant de 1,5% de part à 5%. De plus, les investissements passés devraient continuer de profiter au géant chinois, à l’image de ses 40% de parts d’Epic Games qui ont permis à Tencent de jouer un rôle actif dans le lancement prochain de Fortnite en Chine, où les pré-inscriptions pour le jeu viennent tout juste de commencer. Par ailleurs, Tencent a confirmé ses ambitions sur le jeu vidéo et l’eSport en investissant dans deux plateformes de streaming chinoises, Douyu TV et Huya. Celles-ci ont réussi à soulever 180 millions de dollars d’investissement. Pour finir sur les récentes activités du groupe, Tencent a investi dans Versus Programming Network (VSPN) pour un montant non communiqué et ce, afin d’organiser des événements top-tiers sur les licences League of Legends et Honor of Kings.

tencent2018_2_article
Tencent, au sommet du gaming

Tencent, au sommet du gaming

Selon une étude publiée par Newzoo, les 25 plus grosses compagnies de l’univers vidéoludique ont dégagé un chiffre d’affaires de 94,1 milliards dollars, soit une croissance de 28,8% par rapport à 2016 et ses 73,1 milliards de dollars amassés. En 2017, Tencent est en tête sur le marché des jeux vidéo avec ses 18,1 milliards de dollars (soit 15% des parts de marché), suivi de loin par le constructeur, éditeur et développeur japonais Sony avec ses 10,5 milliards de dollars pour un taux de croissance de 35%. Apple ferme le podium en affichant 8 milliards de dollars pour une hausse de 20%. Dans le top 10 de cette année 2017, on retrouve naturellement les grands noms de l’industrie, à savoir dans l’ordre, Microsoft (7,1 milliards dollars), Activision Blizzard (6,5 milliards de dollars), NetEase (5,6 milliards de dollars), Google (5,3 milliards de dollars), Electronic Arts (5,1 milliards de dollars), Nintendo (3,6 milliards de dollars) et pour finir, Bandai Namco (2,4 milliards de dollars). À noter l’excellente progression de Nintendo avec un taux de croissance de 98% par rapport à 2016, en grande partie réalisé grâce à ses revenus issus des jeux distribués et portés sur sa dernière console, la Switch. Selon les informations dispensées par Newzoo, 13 des 25 entreprises ont dégagé la majorité de leur chiffre d’affaires grâce aux jeux mobiles. Une tendance qui ne semble pas prête de s’estomper puisque ces 25 grandes sociétés investissent massivement dans ce segment comme le révèlent les parts de marché : 46% pour les jeux mobiles en 2017 contre 41% en 2016, 33% pour les consoles en 2017 contre 37% en 2016 et 21% pour les PC en 2017 contre 22% en 2016. Au Japon, les éditeurs traditionnels tels que Bandai Namco, Konami, Sega et Square Enix gagnent désormais plus d’argent avec des jeux mobiles que des jeux consoles/PC. Serait-ce la fin d’une ère ?

 a