a

Le rapace sagace !

 

Le rapace sagace !

Ce mercredi 6 juin, en début de soirée, les aigles sont parvenus à remporter la demi-finale du winner bracket de l’Overwatch PIT face à  Northern Lights. La formation française a joué une partition sans fausses notes en obtenant le score de 3 à 0. Eagle Gaming se donne ainsi toutes les chances d’accéder à la finale de la compétition dans l’optique d’obtenir le titre de champion comme la plus grosse part du prize pool chiffré à 10 000 euros. Retour sur une victoire méritée…

Replay du match Eagle Gaming vs Northern Lights

Ne rien concéder…

Pour cette rencontre, Eagle Gaming aligne Leaf, Hqrdest, HyP, Lilbow, NiCOgdh et SuperPlouk alors que l’équipe des Northern Lights se compose de Meza, Kotetsu, Invision, Riverboat, Forsak3n et Zekor. Le premier champ de bataille sur lequel vont s’affronter les deux équipes est la carte de contrôle Lijiang Tower, avec une première manche au niveau du Control Center. Pour débuter, Eagle Gaming opte pour une formation très tanky avec NiCOgdh sur D.Va, SuperPlouk sur Reinhardt, Hqrdest sur Zarya, Leaf sur Brigitte, HyP sur Zenyatta et Lilbow sur Lucio. Une configuration que semble également préférer Northern Lights même si une légère variante est apportée : Meza sur Reinhardt, Kotetsu sur D.Va, Invision sur Zarya, Riverboat sur Brigitte, Zekor sur Lucio et Forsak3n sur Moira. Après un combat débloqué par le graviton prestement chargé par Hqrdest, Eagle Gaming s’est accaparé le contrôle du point en premier. Et même si Northern Lights a occupé un certain temps la zone, les aigles ont dominé la manche en orchestrant une gestion intelligente des ultimates et en opérant, à plusieurs reprises, des défenses audacieuses allant jusqu’à agresser leurs opposants à la sortie de leur respawn. Dès lors, Eagle Gaming ouvre la marque sur le score de 100% à 60%. Lorsque l’affrontement reprend avec pour décor le Night Market, Eagle Gaming modifie sa configuration avec Leaf sur Hanzo, Hqrdest sur Pharah, NiCOgdh sur Zarya et Lilbow sur Mercy. Aucun changement n’est à noter côté Northern Lights. Sur cette manche, les aigles auront sans cesse maîtrisé les escarmouches en éliminant systématiquement les supports, leur permettant de remporter tous les teamfights. Régulièrement désynchronisés et privés de soutien, les Northern Lights s’inclinent sur un 100% à 0% en faveur des français. Les aigles prennent ainsi de la hauteur en engrangeant une première carte.

Une embuscade efficace mise en place par Eagle Gaming sur Numbani.

Arrivées sur la carte hybride de Numbani, les deux équipes adoptent des formations différentes. En défense, Northern Lights se pourvoit d’une combinaison axée sur les dégâts avec Meza sur Winston, Kotetsu sur D.Va, Riverboat sur Pharah, Invision sur Hanzo, Forsak3n sur Ana et Zekor sur Mercy. Du côté des assaillants, les tanks sont encore une fois à l’honneur avec Leaf sur Winston, NiCOgdh sur D.Va, Hqrdest sur Roadhog, SuperPlouk sur Reinhardt, HyP sur Moira et Lilbow sur Lucio. Après deux tentatives infructueuses, les aigles réussissent à débloquer le payload sur une belle action collective. Dès lors, le bus Eagle Gaming se met en mouvement même si la défense rondement menée par les joueurs de Northern Lights aura ralenti voire suspendu la progression du payload. Au final, les aigles obtiennent les trois points avec 58 secondes au compteur. Au changement de side, Eagle Gaming conserve sa formation précédente alors que Northern Lights réitère le même agencement avec une petite subtilité proposée par Invision sur Widowmaker. Dès le début de la manche, les aigles mettent en place une embuscade bien en amont du point, surprenant les Northern lights. Cette tactique illustre parfaitement l’expression « une pierre, deux coups » puisqu’elle élimine trois assaillants et permet de gagner de précieuses secondes. Ainsi, le ton est donné et Northern Lights, malgré ses changements de héros, de tactiques et autres, ne parvient pas à fissurer la défense. Cette dernière, répartie sur les hauteurs du premier point, a absorbé les phases d’attaque en utilisant à chaque fois un ultimate différent. Eagle Gaming sur ce full hold, prend l’ascendant sur le match en comptabilisant 2 cartes à 0.

Magnifique triple kills de NiCOgdh à l’aide d’une autodestruction.

Un dénouement spectaculaire

Dès lors, les aigles possèdent la balle de match sur la carte d’assaut Hanamura tout comme le rôle d’attaquant en alignant les mêmes héros que lors de la manche précédente. En défense, Northern Lights modifie légèrement sa composition avec pour seul changement, Riverboat sur Junkrat. Dans un premier temps, Northern Lights est capable de juguler l’avancée des aigles au niveau du portail. Néanmoins, les aigles finissent par débloquer la situation grâce à Leaf qui s’est porté sur Winston, assisté de la Zarya d’Hqrdest. Une fois le point A récupéré, les français se projettent rapidement sur la seconde zone. Après un long teamfight de plus de 2 minutes durant lequel les Northern Lights se sont sans cesse relayés malgré les nombreuses éliminations subis, Eagle Gaming valide le point B avec 3 minutes et 21 secondes dans la time bank portant le score à 2-0. Au changement de side, Northern lights adopte une formation composée de Meza sur Winston, Kotetsu sur D.Va, Invision sur Zarya, Riverboat sur Brigitte, Forsak3n sur Moira et Zekor sur Lucio. Pour les accueillir comme il se doit, Eagle Gaming se dote d’une Pharah jouée par Hqrdest et d’une Brigitte incarnée par Leaf. Malheureusement pour les français, l’affrontement tourne rapidement à l’avantage des assaillants qui captent le point A et enchaînent hâtivement sur le point B. Dès lors, Northern Lights contre habilement toutes les actions défensives des aigles et parvient à s’approprier le point avec une impressionnante time bank de 5 minutes. Le score est de 2-2 lorsque Eagle Gaming endosse le rôle d’attaquant. Concernant les formations, les deux équipes reprennent les compositions observées lors de la première manche. Toutefois, le déroulé de la manche est bien différent puisque les aigles s’accaparent le point A dès la première attaque, puis le point B dans la foulée, notamment grâce au graviton d’Hqrdest. Désormais, les joueurs français comptabilisent une time bank de 2 minutes et 12 secondes et reprennent la tête avec 4 à 2. Dès lors, Northern Lights se porte sur sa configuration triple tank alors qu’Hqrdest enfile à nouveau son costume de Pharah, laissant à NiCOgdh le soin d’occuper le poste de Zarya. Par 5 fois, Northern Lights a tenté, sans succès, de bousculer la défense. Bien que les deux tiers du premier objectif aient été atteints, Northern Lights s’incline sur ce second full hold du match. Les supports HyP et Lilbow auront constamment évité leur propre élimination, parfois de justesse, offrant une durabilité impressionnante à la défense malgré les coéquipiers perdus.

En conclusion, Eagle Gaming remporte cette demi-finale sur le score sans équivoque de 3 à 0. Les prises de risque ont payé sur ce match à l’image de l’embuscade montée sur Numbani et des choix de jeu agressifs opérés. À noter l’excellente capacité de résilience des joueurs français qui, bien que désavantagés au niveau du temps, se sont concentrés pour offrir une défense spectaculaire lors de la dernière manche. Néanmoins, il va falloir réunir toutes les forces imaginables pour venir à bout du prochain adversaire, à savoir 6nakes. Pour rappel, la formation européenne s’est imposée lors de rencontres serrées face à CIS Hope (3-2) et Singularity Esports (3-1). La finale du winner bracket aura lieu ce vendredi 8 juin avec pour enjeu une place en finale de l’Overwatch PIT Championship. À signaler qu’en cas de défaite, l’équipe vaincue aura encore une occasion d’accéder au titre de champion en passant par la finale du lower bracket.

 a