a

L’E3 façon Microsoft

 

L’E3 façon Microsoft

Pour cette édition 2018 de la grande messe annuelle du jeu vidéo, la firme basée à Richmond dans l’État de Virginie a donné une conférence d’une heure et 30 minutes durant laquelle Phil Spencer, Executive Vice President en charge du Gaming chez Microsoft, a présenté de nombreuses annonces concernant les futurs titres, l’avenir de la Xbox, mais aussi les nouveaux marchés que souhaitent aborder ou renforcer la société. Plus de 50 jeux dont 18 exclusivités et 15 premières mondiales ont été abordés avec des licences signant leur grand retour telles que Halo ou Gears of War.

Premières images de Halo Infinite.

Une affaire d’exclusivité

À l’instar des autres constructeurs Nintendo et Playstation, Microsoft tente, comme chaque année, de convaincre les foules en apportant sur le marché des titres uniquement rattachés à sa plateforme Xbox. Par le passé, la communauté comme les médias ont reproché au géant américain un cruel manque d’exclusivités et il semble que celui-ci ait décidé de remédier à cette problématique avec pas moins de 18 titres présentés pour cette édition 2018 de l’E3. Ainsi, la conférence a débuté avec la bande-annonce d’un nouvel opus du plus célèbre FPS sauce « space opera » à savoir Halo. Intitulé Halo Infinite, le titre développé par 343 Industries est basé sur leur nouveau moteur Slipspace. Hormis le retour annoncé du Master Chief, personnage emblématique de la saga, les spectateurs ont pu découvrir avec émerveillement des graphismes de qualité, tirant partie des performances de la Xbox One X, mise sur le marché en novembre dernier. Dès lors, le spartan 117 reprend du service pour sauver une nouvelle fois l’humanité d’une énième menace. Toutefois, aucune autre information n’a été communiquée et il faudra se montrer patient avant d’en savoir d’avantage, autant sur la facette scénaristique que sur celle du gameplay.

Confirmé en janvier dernier par Phil Spencer, le cinquième volet des Gears of War a été officiellement annoncé avec pour personnage central, Kate Diaz, personnage précédemment rencontré dans Gears of War 4. Ce Gears 5 (le « of war » a été supprimé pour des raisons inconnues à ce jour) dévoile un scénario plus mature avec des personnages travaillés et une intrigue surprenante axée sur le sort de la grand-mère de Kate. Cette dernière pourrait bien avoir été transformée par les locustes, créatures humanoïdes au teint blafard ayant pour unique objectif l’éradication pure et simple de l’espèce humaine. Poussée par des visions de sa parente l’appelant à rejoindre les rangs de ses ennemis, Kate va devoir plonger dans les profondeurs obscures du passé comme du présent pour tenter d’éclaircir le mystère entourant sa famille. De surcroît, le gameplay frénétique à la troisième personne a été conservé et enrichi de nouvelles animations. La sortie du jeu est programmée pour 2019 sur PC et Xbox One. Un autre titre a été annoncé : Gears Tactics, premier jeu de la saga spécialement conçu pour PC. Durant une poignée de secondes, les spectateurs ont pu apercevoir quelques images de ce jeu de stratégie au tour par tour. Dès lors, le titre reprend les éléments fondateurs du genre tactique posé par Xcom avec vision du dessus, animations des différentes actions, niveaux de difficultés variant en fonction des ennemis rencontrés et autres. Aucune date de lancement, même floue, n’a été donnée.

Explosion et testostérone en pagaille pour Crackdown 3.

Crackdown 3 s’est offert un nouveau trailer survitaminé avec la voix pétillante de l’acteur bodybuildé Terry Crew, laissant hilare les spectateurs à l’écoute de ses commentaires. Les mécaniques du jeu consistent principalement à dégommer des ennemis en utilisant un arsenal aussi déluré que ceux de Borderlands et Sunset Overdrive, mais aussi des technologies permettant d’envoyer des voitures ou autres sur le crâne de ses opposants. Développé par Microsoft Studios en collaboration avec Sumo Digital et Elbow Rocket, ce TPS GTA-like, initialement planifié pour 2017, sortira finalement en février 2019, soit 9 ans après Crackdown 2. Dans un tout autre registre, Microsoft a présenté Forza Horizon 4 qui prendra, cette fois-ci, ses marques en Grande-Bretagne. Les amoureux des cylindrées seront ravis d’apprendre l’arrivée des quatre saisons qui devraient amplement impacter l’expérience vidéoludique. Non seulement, la conduite sera fortement influencée en fonction des segments traversés (routes givrées, plaques de boue, phases d’aquaplaning etc), de la visibilité et des voitures utilisées, mais l’environnement devrait changer du tout au tout. Ainsi, un champ sera enneigé en hiver, ensemencé au printemps, fleurissant en été et récolté en automne. Un monde ouvert vivant et aussi réaliste que possible qui devrait assurément séduire la communauté des joueurs de simulation automobile, toujours prêts à relever de nouveaux défis ou simplement profiter d’un moment de détente à bord d’une Lamborghini Aventador, d’une Shelby Cobra Daytona ou encore d’une Rolls-Royce Wraith en adéquation avec la campagne du Sussex...

Un empire en expansion

Outre la cascade de bande-annonce, Microsoft Studios a également annoncé doubler son nombre de studios passant de 5 à 10 avec 4 acquisitions et une création. « Notre stratégie de croissance est d’une part de continuer à développer les franchises que les joueurs aiment, et d’autre part de créer de nouveaux jeux exclusifs afin de continuer à développer l’engagement des joueurs envers notre plateforme, a déclaré Matt Booty, Corporate Vice President de Microsoft Studios. Nous sommes heureux d’accueillir cinq nouveaux studios au sein de la famille Microsoft Studios. Nous sommes convaincus que ces équipes disposent d’une force créative et d’une excellence opérationnelle collective qui permettront de transformer l’industrie ». The Initiative, tout nouveau studio de développement aménagé à Santa Monica dans l’État de Californie entre dans la danse avec pour ambition d’engendrer de nouvelles licences. Cette nouvelle entité sera pilotée par Darrell Gallagher, vétéran de l’industrie connu pour avoir dirigé les studios Crystal Dynamics et Square Enix. C’est notamment sous sa supervision que la résurrection de Tomb Raider avec la célèbre héroïne Lara Croft a eu lieu en 2013. Concernant les acquisitions, Microsoft se dote de Playground Games, déjà partenaire depuis 2008 sur la franchise Forza. Les équipes du studio vont continuer de développer leurs titres de simulation, mais devraient également apporter leur expertise concernant un tout nouveau projet de monde ouvert.

Un open world soumis aux aléas des saisons dans Forza Horizon 4.

Studio de développement impliqué depuis sa création sur la plateforme Xbox, Ninja Theory rejoint également les rangs de Microsoft. En début d’année, son titre Hellblade : Senua’s Sacrifice avait permis à l’entreprise de toucher un large public. Désormais, les équipes vont profiter des ressources dispensées par le géant américain pour conceptualiser de nouveaux univers. À l’origine de la franchise State of Decay, dont le deuxième opus réunit plus de 2 millions de joueurs pour une sortie effectuée le 22 mai dernier sur PC et Xbox One, Undead Labs passe aussi sous la houlette de Microsoft Studios. De nouvelles expériences vidéoludiques dans le genre survie-fantaisie devrait ainsi voir le jour dans les prochaines années. Pour finir, le jeune studio canadien Compulsion Games a été choisi pour représenter le style indépendant. Son actuel projet, We Happy Few, dépeint une Angleterre des années 60/70 régie par une drogue euphorisante et une société intrusive. Ce FPS au style particulier séduit par son approche originale les médias comme les joueurs et sortira le 10 août prochain.

Séduction par l’innovation

Par ailleurs, Microsoft souhaite pérenniser et renforcer ses investissements dans ses modèles alternatifs de consommation du jeu vidéo. Mike Nichols, Chief Marketing Officer for Gaming chez Microsoft, fait le bilan de la dernière offre d’abonnements : « Nous sommes très heureux de constater que le Xbox Game Pass a un impact positif sur l’écosystème du jeu vidéo et l’engagement de nos abonnés, notamment par l’augmentation de près de 40 % du nombre de titres joués et d’environ 20 % des heures passées à jouer. Avec une liberté absolue d’explorer et de jouer à plus de 100 grands titres, le Xbox Game Pass est une offre sans pareille pour les abonnés ». Le catalogue devrait continuer à s’étoffer avec l’ajout planifié de Fallout 4, The Elder Scrolls Online : Tamriel Unlimited et Tom Clancy’s The Division, mais aussi de ses propres productions, Forza Horizon 4, Crackdown 3, Gears 5 et Halo : The Master Chief Collection, disponibles sur Xbox One dès leurs sorties en 2018. De plus, Microsoft va intégrer sa technologie FastStart dans la prochaine mise à jour de la Xbox One pour permettre aux joueurs de lancer une partie jusqu’à deux fois plus vite qu’auparavant. Ce software identifie et télécharge en priorité les fichiers essentiels au lancement du jeu. Seul bémol, toutes les productions ne sont pas compatibles avec FastStart et l’utilisateur doit bénéficier d’une vitesse de téléchargement supérieure à 20 Mb/s. Une fonction qui devrait être appréciée par les détenteurs du Game Pass…

 a