a

L’expresso de la QuakeCon 2018

 

L’expresso de la QuakeCon 2018

Cette année, la QuakeCon a une saveur particulière en distillant des nouveautés concernant ses licences bien connues que sont Doom Eternal, Rage 2 ou Fallout 76. Notons également l’arrivée des équipes d’Escalation Studio, situé à Dallas dans l’état du Texas, qui rejoignent officiellement les effectifs des studios Bethesda. Ce studio est notamment réputé pour ses nombreuses collaborations sur Skyrim VR, Fallout VR et sur Switch. Actuellement, il travaille activement sur Fallout 76, mais aussi sur Starfield, titre futuriste dont l’intrigue se déroule dans l’espace et qui bénéfice, pour le moment, d’une bonne couche de mystères.

Un gameplay survitaminé qui laisse entrevoir des mises à mort et un arsenal, somme toute, bien sympathiques.

Le classique du gore

Plusieurs précisions ont ainsi été apportées au travers d’une vidéo de gameplay d’une quinzaine de minutes concernant le futur jeu d’Id Software Doom Eternal. Dans cette itération, les démons envahissent la terre, conséquence vengeresse en bonne et due forme découlant du boxon réalisé dans le précédent titre par Samuel Hayden qui n’a pas hésité à laisser quelques traces d’hémoglobine dans les différents cercles des enfers. Et pour bouter l’envahisseur hors de la bonne vieille planète, le chasseur de démon va bénéficier d’une armure remaniée ainsi que de nouvelles armes telles qu’un grappin dont le principal objectif est de permettre une certaine proximité avec les êtres infernaux façon tir en pleine tête à quelques millimètres de distance à l’aide de l’iconique super shotgun. Si l’envie lui en prend, il pourra également transpercer, lacérer ou découper la viande démoniaque grâce à l’arrivée d’une lame rétractable. Un objet qui devrait permettre l’arrivée d’une ribambelle de glory kills, les développeurs de la série étant connus pour rivaliser d’inventivité et d’ingéniosité lorsqu’il s’agit d’achever brutalement un ennemi. Afin de rendre les mouvements plus dynamiques et les phases de combats encore plus nerveuses, le joueur pourra profiter d’un dash salvateur pour se sortir in extremis des situations fatales. Un ajout qui devrait s’avérer bien utile puisque le bestiaire va s’enrichir avec le retour de plusieurs créatures qui manquaient dans le reboot de 2016 à savoir le soldat-zombie, l’Archnotron et certainement bien d’autres.

Au niveau des dégâts, il faudra faire preuve de précision puisque ce Doom Eternel prendra en compte les zones d’impact. L’objectif étant de faire sauter des pièces d’armures, des parties du corps ou même un membre afin de découvrir les points faibles des adversaires et de les arroser copieusement de chevrotines. La plus grosse nouveauté concerne les possibilités offertes par les apports multijoueurs comme l’a précisé Marty Stratton, Producteur de Doom Eternal, lors de la présentation du jeu : « Nous allons faire beaucoup de choses avec les "Invasions" ainsi qu'avec la composante PvP dont nous parlerons plus tard. Nous mettons les bouchées doubles de manière à nous assurer qu'elles sont faites exactement comme nous voulons qu'elles soient faites et qu'elles soient liées à la campagne ». Déploré par la communauté sur le dernier titre, même si les joueurs pouvaient créer des scénarios plus ou moins complexes dans le mode SnapMap, l’aspect multijoueur PVP semble être au cœur des esprits des développeurs. Dans Doom Eternel, il sera ainsi possible de prendre le contrôle d’un démon et d’envahir la partie d’un autre joueur. Une démarche fortement intéressante et novatrice qui pourrait réellement changer le niveau de difficulté des parties lors desquelles la monotonie du beat them all peut s’installer. Surtout que le nombre de squatteurs possible par partie n’a pas été indiqué… La date de Doom Eternal sur PC, Xbox One et PlayStation 4 n’a pas encore été annoncée, mais les représentants du studio Id Software ont fait savoir qu’un portage sur Switch est déjà prévu. Une bonne nouvelle pour les détenteurs de la console multi-environnement même si la fréquence de rafraîchissement de l’image devrait être deux fois moins élevée que sur les autres supports, manque de puissance oblige.

La sauce Mad Max continue de s’étaler sur l’année 2018.

Les univers post-apos ont la côte !

Autre grosse nouveauté fortement attendue par la communauté, Rage 2 s’est un peu plus dévoilée lors cette édition 2018 de la QuakeCon. Pour rappel, le premier du nom sorti en 2011 mettait en scène une terre éprouvée par l’impact de l’astéroïde géocroiseur Apophis. Les autorités planétaires, dans l’optique que la race humaine puisse un jour renaître de ses cendres, avaient permis à une infime partie de la population de survivre via des capsules cryogéniques profondément enfouies sous la croûte terrestre. En 2135, le joueur se réveillait dans la peau de l’un de ces rescapés et découvrait un monde post-apocalyptique dans lequel de nombreuses créatures hostiles évoluaient. Dans Rage 2, le scénario se modifie légèrement. L’Autorité, sorte de caste supérieure cherchant à contrôler tous les êtres dotés d’intelligence, attaque la communauté isolée et plutôt pacifiste du Vineland dont est issu le personnage que contrôle le joueur. Dès lors, celui-ci se met à la recherche du Dr Kvasir, déjà présent dans le premier opus, afin qu’il lui apporte son aide précieuse. Id Software a indiqué vouloir apporter un immense monde ouvert avec une multitude de biomes divers peuplés de factions aux philosophies bien distinctes, laissant présager des situations aussi comiques que stressantes ou intrigantes. La curiosité du joueur en tant qu’explorateur sera ainsi mise à contribution pour favoriser son avancée dans le jeu, un peu à la manière d’un the Legend of Zelda : Breath of the Wild. Espérons que le game design sera au rendez-vous…

Largement inspiré du reboot de Mad Max, le jeu souhaite proposer ainsi un monde vaste et immersif. Le joueur évoluera au rythme des combats épiques basés sur une panoplie létale rivalisant de technologies futuristes, bien loin des armes conventionnelles et rouillées utilisées dans le film réalisé par Georges Miller. Et c’est bien cette pluralité de mécaniques proposée par le FPS qui pourrait bien séduire les foules. Outre les véhicules qui embarquent un arsenal allant de la mitrailleuse gros calibre au lance-roquette en passant par le mortier, le joueur va pouvoir bénéficier d’outils hors du commun qui lui permettront, entre autre, de frapper violemment le sol pour renverser ses adversaires, d’utiliser un boomerang optimisé pour atteindre les ennemis difficiles d’accès à l’aide d’une jolie courbe ou encore de profiter d’un système de rage pour booster momentanément son personnage. On en viendrait presque à regretter que le jeu n’intègre pas de mode multijoueur…

Un système de carte bien SPECIAL pour Fallout 76…

Côté Fallout 76, Bethesda a bien voulu dévoiler son nouveau système d’attribution des compétences à l’aide d’un trailer. Désormais, les points SPECIAL pour Strength, Perception, Endurance, Charisma, Intelligence, Agility et Luck, seront accessibles au travers de cartes qui offriront des bonus. Par exemple, les armes lourdes pèsent 20% de poids en moins, gagnez +25% de dégâts pendant 2 minutes si un joueur vous ranime ou gagnez 6 points d’énergie et de dégâts pour chaque équipier hormis vous. Obtenues lors des montées de niveau, ces cartes seront échangeables avec d’autres joueurs, mais il n’est pas encore précisé s’il sera possible ou non de les acheter en jeu… ou dans une boutique en ligne. Le spectre des micro-transactions et des loot boxes planerait-il sur le prochain Fallout ?

Par ailleurs, les développeurs ont précisé que le PVP ne sera disponible qu’à partir du level 5 ainsi qu’une fonctionnalité rendant les attaques des joueurs inefficaces. Dès lors, la présentation fut l’occasion de clarifier la tenue des combats entre joueurs. Ainsi, les affrontements fonctionneront sous forme de duel en passant par la visée SVAV (fameuse visée made in Vault-Tec). Le joueur ciblé devra accepter le combat et le cas échéant, l’attaquant ne pourra pas, même si il le tue, accéder à ses items. Dans le cas où l’assassin persiste à fusiller tous les passants uniquement pour son bon plaisir, une étoile rouge indiquera sa position avec une prime en échange de sa tête. Toutefois, ces morts à répétition, en dehors de la perte de temps, n’auront pas de réels impacts puisque seules les ressources peuvent être pillées et non l’équipement. Pour conclure sur ce Fallout 76, un bon nombre d’actions ont été ajoutées à l’instar de la personnalisation du personnage sans l’obligation de passer dans une boutique spécifique, la possibilité de jouer d’un instrument de musique, la sauvegarde des camps sur plan pour les dupliquer à l’infini, l’arrivée d’un chat vocal fortement appréciée en multijoueur ou encore l’éventualité de jouer sur des serveurs privés. D’ici la date de sortie le 14 novembre prochain, d’autres surprises devraient être annoncées…

Bien évidemment, la QuakeCon ne pouvait pas se dérouler sans passer par la case Quake Champions, reboot eSportif qui peine à trouver son public. Dès lors, ce fut l’occasion d’officialiser une bonne fois pour toute le modèle free-to-play vers lequel le jeu se tourne. Ainsi, il est possible de télécharger gratuitement le titre depuis le lanceur dédié Bethesda ou au travers de la plateforme Steam. L’occasion également d’annoncer l’arrivée d’un nouveau champion en jeu répondant au doux nom de Dark Knight dont la particularité réside dans sa capacité à tirer des boules de feu.

 a