a

Overwatch League : fin de la quatrième semaine

 

Overwatch League : fin de la quatrième semaine

Une semaine 4 qui a été riche en 4-0, synonyme de domination totale de la part des équipes en grande forme. Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, cela permet d’avoir une course vers les playoffs de fin de stage palpitante.

overwatchleague_1_article
Une série de score sans appel.

L’assurance des têtes d’affiche

C’est avec moins de surprise que l’on achève cette quatrième semaine d’Overwatch League. En effet, les géants ont fait ce qu’il fallait pour assurer la victoire. Grâce à leurs deux victoires respectives, les New-York Excelsior ainsi que les London Spitfire se partagent la première place. Avec des matchs plus cléments pour NY (4-0 Shanghai Dragons, 3-1 Dallas Fuel), le vrai crédit est à remettre à l’équipe londonienne qui a su remporter un match rocambolesque face aux Séoul Dynasty sur le score de 4-0. Grâce à une très intelligente pression de jeu et des mécaniques bien mieux huilées des Spitfire, les tigres de Séoul se sont transformés en chatons mignons et dociles. Toutefois, Séoul a su reprendre du poil de la bête en gagnant 3-2 contre les Houston Outlawz. Fier de sa prestation, TaiRong, l’un des coachs de l’équipe texane, affirme que Clockwork a su remplacer Linkzr au pied levé avec brio. De notre côté, nous restons sceptiques aux vues des statistiques assez faibles du joueur américain. De belles paroles pour protéger son équipe et ses joueurs cependant, c’est aussi ça le rôle d’un entraîneur.

overwatchleague_2_article
L'équipe qui a déjoué les analystes.

La fin du mot « surprise »

C’est officiel, l’équipe des Boston Uprising n’est plus du tout un outsider. Avec un roster sans star franche mais une communication sans faille, les Uprising enchaînent leur quatrième victoire consécutive. Cerise sur le gâteau, deux matchs qui finissent à 4-0 contre les deux équipes de Los Angeles. Trônant fièrement à la cinquième place du classement global, c’est une équipe de qui il faut désormais apprendre. En demi-teinte sur cette quatrième semaine, nous retrouvons les Frenchies de Los Angeles Valiant et des Philadelphia Fusion. Unkoe et Poko absents, on ressent un poil moins d’allant venant de la part de leurs remplaçants respectifs. Loin d’être la seule cause de ce petit coup de mou, on notera l'incapacité de sécuriser certains kills ou encore de se laisser surprendre lors des prolongations. Heureusement qu’il reste encore une dernière semaine pour se faire une place en playoffs de fin de stage.

La fin du Stage 1

overwatchleague_3_article
Le 14 juillet au mois de février.

Pour le bas du tableau, pas réellement de miracle possible. Dallas Fuel, Florida Mayhem et Shanghai Dragons devront attendre le Stage 2 pour retrouver des couleurs. C’est d’ailleurs au tour des Mayhem de recruter un joueur : Zappis, joueur finlandais flex tank et anciennement Team Gigantti. Un début de réponse peut-être pour l’équipe rouge et or. Pour la course à la qualification en revanche, il y a cinq matchs qui vont être déterminants et spectaculaires : Los Angeles Valiant - Séoul Dynasty, Philadelphia Fusion - Boston Uprising, London Spitfire - Houston Outlawz, New-York Excelsior - London Spitfire et Houston Outlawz - Boston Uprising. À souligner que Boston devra jouer en sur-régime s’il veut grappiller un précieux sésame, tout en espérant la chute d’un opposant direct. Un panier de crabe qui va terminer dans une explosion de talents, voilà le résumé, en avance, de la cinquième et dernière semaine du Stage 1 de l’Overwatch League.

 a