a

Passer par toutes les émotions...

 

Passer par toutes les émotions...

Dans la soirée de ce mardi 31 juillet, Eagle Gaming rencontrait l’équipe One.Point pour leur dernier match de poule de cette deuxième saison des Overwatch Contenders. Dans l’optique d’obtenir une position plus avantageuse dans le groupe B et ainsi éviter l’équipe des Angry Titans dès le début des phases finales, Eagle Gaming devait remporter ce match à tout prix. Les fans vont pouvoir se rassurer, les aigles ont mené à bien leur mission en écartant les joueurs de One.Point sur le score de 2 à 1. Ainsi, Eagle Gaming va pouvoir sereinement se préparer en vue des quarts de finale qui débuteront en fin de semaine prochaine...

Première carte sur Oasis.

Entre frayeur et bonheur

Sur la première carte, à savoir Oasis et plus précisément au sein de l’université, les aigles alignent une formation 3-3 avec SuperPlouk sur Reinhardt, NiCOgdh sur D.Va, Hqrdest sur Zarya, Leaf sur Brigitte, HyP sur Zenyatta et Lilbow sur Lucio. Pour contrer cette composition, One.Point se porte sur une configuration plus classique en 2-2-2 avec mowzassa sur Orisa, brussen sur Roadhog, Frost sur Hanzo, Horthic sur Pharah, Scaler sur Zenyatta et Phatt sur Mercy. Dès les premiers instants, la Pharmacy des One.Point et ses coéquipiers prennent les hauteurs en harcelant les lignes adverses tandis que les français semblent peiner à engager le combat au corps à corps. Au final, même si Eagle Gaming n’aura pas démérité, notamment au travers d’un changement de formation sur une quad-tank, ce sont bien les joueurs de One.Point qui s’allouent de justesse cette première manche sur le score de 100% à 99%. Dans les jardins, les aigles tentent une nouvelle formation axée sur une triple support avec SuperPlouk sur Winston, NiCOgdh sur D.Va, Hqrdest sur Tracer, Leaf sur Brigitte, HyP sur Moira et Lilbow sur Lucio. En face, la composition évolue en faveur d’une 3-3 avec mowzassa sur Reinhardt, brussen sur D.Va, Frost sur Zarya, Horthic sur Brigitte, Scaler sur Zenyatta et Phatt sur Lucio. Bien supportée par la Zarya de Frost qui s’accapare pas moins de 4 kills lors du premier teamfight, l’équipe portugaise prend en premier le point de contrôle et ce, jusqu’à atteindre les 86%. Dans un premier temps, les joueurs français tiennent bon et rattrapent leur retard en se portant sur une 3-3. Toutefois, un choc sismique intelligemment placé par mowzassa arrache la vie de trois aigles, permettant à son équipe de regagner la souveraineté de la zone. En définitive, les joueurs de One.Point défendent comme des diables et s’arrogent l’ascendant dans cet ultime combat, résultant sur un second 100% à 99%. En conséquence, les joueurs portugais s’attribuent la première carte.

Une leçon défensive présentée par Eagle Gaming.

Sous les tours du château d’Eichenwalde, Eagle Gaming déclenche les hostilités en étant la première à attaquer avec une 3-3 dont la seule nouveauté est de voir HyP sur Moira. En défense, One.Point fait le choix de la verticalité avec une Pharmacy jouée par Horthic (Pharah) et Phatt (Mercy), complétée par mowzassa sur Reinhardt, MirroR (remplaçant de Frost) sur Zarya, brussen sur Hanzo et Scaler sur Zenyatta. Piqués au vif par les deux manches précédentes perdues, les aigles se transforment en bulldozer en gagnant systématiquement tous les teamfights, à l’instar du triple kill de NiCOgdh effectué à l’aide d’une autodestruction, ou des gravitons rapidement chargés par Hqrdest. Collectivement, l’équipe française s’est montrée extrêmement solide et obtient les trois points avec une confortable time bank de 3 minutes et 43 secondes. Au changement de side, Eagle Gaming se lance sur une composition solo heal avec SuperPlouk sur Orisa, NiCOgdh sur D.Va, HyP sur Roadhog, Leaf sur Junkrat, Hqrdest sur Hanzo et Lilbow sur Mercy. En réponse, les assaillants vont également se pourvoir d’une solo heal avec mowzassa sur , Scaler sur Roadhog, brussen sur D.Va, Horthic sur Widowmaker, MirroR sur Hanzo et Phatt sur Mercy. Dans un premier temps, l’attaque progresse lentement, mais sûrement. Néanmoins, dans un second temps lorsque le payload s’engage sur le deuxième checkpoint, Eagle Gaming dresse une véritable muraille et stoppe la progression des One.Point. Avec plus qu’une minute restante, les joueurs français n’hésitent pas à défendre en amont au niveau de la herse et bien que One.Point remporte le teamfight, les français ont grappillé de précieuses secondes. L’ultime poussée des assaillants est finalement stoppée par un graviton salvateur d’ Hqrdest en overtime. Ainsi, Eagle Gaming recolle au score, 1 partout !

Les manches se suivent, mais ne se ressemblent pas sur cette troisième carte.

L’excitation à son paroxysme

Après une courte pause, le match reprend sur Volskaya Industries. Dans le rôle de l’assaillant, Eagle Gaming porte son dévolu sur une dive, avec GetAmazed qui fait son entrée sur D.Va en remplacement de Leaf, SuperPlouk sur Winston, Hqrdest sur Tracer, NiCOgdh sur Genji, HyP sur Zenyatta et Lilbow sur Mercy. Pour accueillir comme il se doit cette phase d’attaque, une formation en 2-2-2 est adoptée par la défense, avec mowzassa sur Winston, brussen sur D.Va, Horthic sur Hanzo, le retour de Frost sur Widowmaker, Scaler sur Zenyatta et Phatt sur Mercy. En écartant prestement les deux supports, les DPS NiCOgdh et Hqrdest ont fait pencher le premier assaut en leur faveur, résultant sur la validation du point A avec une imposante time bank de 6 minutes et 30 secondes. Les aigles continuent sur leur lancée et s’accaparent dans la foulée les deux tiers du point B. Seulement, l’hémorragie finit par être contenue du côté de One.Point qui s’enrichit d’une Brigitte jouée par Horthic. À plusieurs reprises, les aigles effleurent la prise du point B en enchaînant les kills, à l’image de NiCOgdh sur son Genji qui massacre littéralement ses opposants. La troisième tentative sera finalement la bonne et Eagle Gaming s’accapare ce second point avec en stock une time bank de 3 minutes et 30 secondes. Au changement de rôle, les français conservent la formation précédente à un détail près, NiCOgdh prend ses responsabilités sur Widowmaker. Passés en phase d’assaut, les portugais réitèrent la formation passée. Et dès les premiers échanges, Frost dévoile ses talents de sniper en alignant pas moins de 4 aigles, offrant à son équipe la prise du point A pour une time bank conséquente de 6 minutes et 40 secondes. One.Point doit s’y prendre seulement à deux fois pour réussir à valider intégralement le deuxième point avec une time bank de 4 minutes et 30 secondes. Une nouvelle fois, c’est Frost passé sur Hanzo qui débloque la situation en éliminant coup sur coup 2 joueurs adverses.

contendersw5_1_article
Eagle Gaming n’a jamais remporté Volskaya Industries en Overwatch Contenders.

Les rôles s’inversent à nouveau sur Volskaya Industries. Eagle Gaming, en attaque, continue sur la formation dive avec GetAmazed sur D.Va, SuperPlouk sur Winston, Hqrdest sur Tracer, NiCOgdh sur Genji, HyP sur Zenyatta et Lilbow sur Mercy. En défense, on reprend également des picks déjà observés sur cette carte avec mowzassa sur Winston, brussen sur D.Va, Horthic sur Hanzo, Frost sur Widowmaker, Scaler sur Zenyatta et Phatt sur Mercy. Après un premier échec sur le point A, les joueurs s’élancent avec succès sur la zone pour obtenir une time bank de 2 minutes et 30 secondes. Hqrdest sur Tracer, assisté par HyP sur Zenyatta, ont littéralement éventré la défense tandis que SuperPlouk s’est chargé de museler le Hanzo de Horthic et de détruire le méca de brussen. Sur le point B, les aigles parviennent de justesse en overtime à valider les trois tiers grâce à la rage primordiale de SuperPlouk combinée avec l’autodestruction de GetAmazed qui fauche 2 ennemis. Notons le geste défensif d’Horthic passé sur Brigitte qui, par deux fois, stun NiCOgdh alors que celui-ci venait de dégainer sa lame du dragon.

Au changement de côté, les formations se maintiennent avec un nouveau duel de Widowmaker entre NiCOgdh et Frost. Et, encore une fois sur le point A, le sniper de One.Point se montre décisif en tuant NiCOgdh, puis HyP, forçant les aigles à sonner la retraite. L’équipe portugaise dispose ainsi de 4 minutes pour prendre le point B. Dès lors, Hqrdest sort l’artillerie lourde avec une Pharah tandis que Horthic se porte sur Brigitte et Frost sur Hanzo. Une fois n’est pas coutume, ce sont encore les flèches du Hanzo de Frost qui font la différence en éradiquant le Winston de SuperPlouk et la Pharah d’Hqrdest. One.Point cumule 2 minutes et 9 secondes dans la time bank lorsqu’ils enchaînent avec une troisième phase d’attaque. Si Eagle Gaming persiste en défense avec la dive choisie auparavant, One.Point préfère aligner une 3-3 avec mowzassa sur Reinhardt, brussen sur D.Va, Frost sur Zarya, Horthic sur Brigitte, Scaler sur Moira et Phatt sur Mercy. Après une tentative avortée par les orbes du Zenyatta de HyP, les assaillants semblent prendre l’ascendant sur le dernier teamfight avec deux kills engrangés lorsque NiCOgdh sort sa lame du dragon et exécute les deux supports adverses, ravivant l’espoir auprès de ses coéquipiers. L’ultime confrontation est lancée sur le point et, cette fois, à peine sa lame du dragon chargée, NiCOgdh utilise son ultimate et enterre définitivement la manche en écartant pas moins de 4 joueurs, arrachant ainsi le précieux « draw » avec 4 points partout pour cette carte. Le score global reste donc à 1-1. La prochaine carte sera décisive.

Quatrième carte sur Gibraltar.

L’hymne à la joie

Sur la quatrième carte, Gibraltar, les aigles entament en premier l’escorte du payload à l’aide d’une quad-tank composée de SuperPlouk sur Reinhardt, NiCODgdh sur D.Va, Leaf de retour sur Orisa, Hqrdest sur Roadhog, HyP sur Moira et Lilbow sur Lucio. Dès le début des combats, la défense, composée d’une formation solo heal/double sniper avec brussen sur D.Va, mowzasaa sur Orisa, Scaler sur Roadhog, Frost sur Widowmaker, Horthic sur Hanzo et Phatt sur Mercy, se place sur les hauteurs de la première section. Bien protégée par les shields d’Orisa et de Reinhardt ainsi que la matrice de D.Va, Eagle Gaming encaisse les dégâts sans s’arrêter et obtient aisément le premier checkpoint avec presque 5 minutes dans la time bank. Sur la deuxième section, plusieurs tentatives d’assaut sont bien contrées notamment par une transcendance parfaitement timée de Scaler. Dès lors, c’est une autodestruction de NiCOgdh qui vient enfin trouver la solution avec un double kill, résultant sur l’obtention du checkpoint et 2 minutes 30 dans la time bank. Sur la dernière section, l’équipe portugaise fait preuve d’une agressivité hors-norme, à l’instar de cette Brigitte jouée par Horthic qui traque HyP, puis Leaf. Finalement, les aigles reviennent sur une quad-tank et s’imposent sur ce troisième point à 36 secondes de la fin. Au changement de side, One.Point tente également une quad-tank alors qu’Eagle Gaming monte au créneau avec sa 3-3. Et comme à leur habitude sur les cartes d’escorte, les aigles viennent défendre à la sortie du spawn. À la surprise générale et pour le bonheur des spectateurs, les aigles déploient des montagnes d’ingéniosité pour contenir la sortie des One.Point et gagner un maximum de temps, à l’image du combo graviton/autodestruction qui élimine la Brigitte d’Horthic et le Reinhardt de mowzassa. Même la tentative de prise à revers des One.Point avec 3 ultimates lancés ne viendra pas à bout de cette défense. En définitive, c’est un magistral full hold qu’ont réussi les aigles sur cette dernière phase de jeu en présentant une composition invincible.

Ainsi, Eagle Gaming remporte la rencontre sur le score de 2 à 1. La précision des ultimates lors des moments clés, l’agressivité présentée aussi bien en attaque qu’en défense et les différents choix tactiques, notamment sur les compositions, auront eu raison de la pugnacité de l’équipe portugaise. À confirmer lors du prochain match en quart de finale de cette deuxième saison des Contenders lors duquel les aigles affronteront les joueurs d’Orgless and Hungry. Une équipe contre laquelle Eagle Gaming s’est déjà imposée par le passé, mais qui semble avoir progressé à pas de géant. Pour information, le match sera retransmis en direct sur O’gaming TV le 11 août prochain à 20h.

 a