a

Purification de Rainbow Six : Siege

 

Purification de Rainbow Six : Siege

Dans la directe lignée d’un Jeff Kaplan sur Overwatch, le studio Ubisoft souhaite également assainir sa communauté de joueurs sur son titre compétitif en ligne Rainbow Six : Siege. Ainsi, l’entreprise d’origine française s’attaque directement aux éléments les plus toxiques qui n’hésitent pas à invectiver leurs coéquipiers ou adversaires à l’aide de sobriquets déplacés. Pour se faire, les équipes de développement se sont dotées d’un nouveau système afin d’automatiser les bannissements en observant le langage employé par les indélicats.

r6toxic_1_article
Alors que Rainbow Six : Siege a récemment passé la barre symbolique des 30 millions de joueurs, le titre pourrait bien perdre quelques milliers d'utilisateurs...

L’antidote au poison ?

Quatre mois auparavant, Ubisoft débutait les premiers tests concernant son nouveau système de bans. Le but étant clairement d’évincer les joueurs les plus virulents afin d’endiguer ces comportements toxiques qui pullulent sur les jeux en ligne en s’attaquant aux propos racistes, homophobes, sexistes, obscènes ainsi qu’aux discours haineux et aux cas de harcèlement ou de menace. Le système fonctionnant au cas-par-cas selon plusieurs paramètres comme la gravité des insultes et les antécédents du joueur, l’accès au titre peut ainsi être bloqué pendant 2 jours, 7 jours, 15 jours ou bien de façon permanente : «Notre équipe travaille à la création d'un système automatisé censurant le chat textuel dans le jeu en fonction d'une liste de filtres de discussion. Cela remplacera les mots qui ont été identifiés comme offensants et fournira aux joueurs une notification que leur langage a été jugé inacceptable. Nous suivrons également le nombre de fois que les joueurs déclenchent ce filtre et prendront les mesures nécessaires pour que ceux qui ont intentionnellement un impact négatif sur l'expérience de jeu des autres joueurs soient sanctionnés ». Le joueur étant informé de manière pro-active via une fenêtre pop-up. « Ceci est notre premier pas concernant la gestion de la toxicité sur Rainbow Six : Siege, et nous donnerons de plus amples informations à une date ultérieure » pouvait-on lire sur le poste reddit de la société.

Le système aurait déjà fait quelques victimes sur les serveurs tests. En effet, cette implémentation a été confirmée par les développeurs auprès du site spécialisé PC Gamer. Dès lors, le logiciel va se charger de scanner chaque mot et phrase du chat afin de détecter les insultes qui entrent en conflit avec le Code de Conduite édicté par Ubisoft. Néanmoins, le studio semble avoir remanié ses périodes d’exclusion afin d’équilibrer le ratio avertissement/punition. Ainsi, les offenses permettront à leurs auteurs d’écoper automatiquement d’un premier bannissement de 27 minutes. S’ils s’acharnent, le programme prévoit d’augmenter la durée du ban pour atteindre 2 heures et, lors de la troisième « infraction », une investigation officielle sera conduite afin de déterminer la punition adéquate avec un possible bannissement permanent à la clé. Dans un autre poste reddit, Ubisoft a ainsi déclaré qu’une première vague d’exclusion allait avoir lieu, écartant environ 600 comptes au cours de la semaine du 24 juillet avec l’arrivée de la prochaine mise à jour. Cependant, gare aux « trolls » qui vont certainement tenter l’impossible pour obtenir le renvoi d’un joueur en le provoquant indéfiniment comme à la belle époque des chats… Par ailleurs, la société continue de concevoir son outil pour stopper les actions de triche au sein du jeu et vise particulièrement les joueurs boostés. Pour rappel, cette pratique illégale consiste à monnayer l’assistance d’un joueur talentueux afin qu’il augmente le niveau d’un compte en mode compétitif. « Nous avons continué de traquer et d'ajouter à la liste les comptes qui répondent aux critères définis. En tant que tel, la première vague sera plus grande qu'initialement présentée », ont écrit les développeurs. Pour compléter la sécurité, une double authentification par mail et par téléphone a été annoncée, mais aucune date n’a été avancée sur l’arrivée de cette fonction. Ainsi, ces mesures s’annoncent extrêmement positives pour la communauté des joueurs, Ubisoft étant l’un des premiers éditeurs à sanctionner ce type de comportement par des bans automatiques.

r6toxic_2_article.jpg
16 équipes auront l’ambition de remporter le tournoi majeur de Paris ainsi que la part du lion des 350 000 euros de prize pool.

Le rendez-vous parisien

Nouvelle Ô combien plus réjouissante, la liste des équipes qui participeront au Six Major de Paris a été communiquée. Ainsi, pas moins de 16 formations venues des quatre coins de la planète vont tenter de remporter la compétition qui se tiendra du 13 au 19 août prochains au Parc des Expositions de Versailles à Paris. La France est ravie d’aligner pas moins de trois équipes que sont la Team Vitality, Mock It et Millenium. Terre d’accueil de Rainbow Six Siege, le Brésil sera la nation la plus représentée en termes de structures et de joueurs avec les équipes suivantes : FaZe Clan, Team Liquid, Immortals et Ninjas in Pyjamas. À l’inverse, la région asiatique ne pourra compter que sur les joueurs de Noraren (Japon) et ceux d’Element Mystic (Corée du Sud). Bien évidemment, les vainqueurs de la dernière édition du Six Invitational, les européens de PENTA Sports, seront également présents pour tenter d’imposer leur domination. Pour finir, il faudra composer avec une multitude d’équipes talentueuses, principalement issues de l’Amérique du Nord : Obey Alliance, Evil Geniuses, Fnatic, Rogue, OrgLess et IDK. En aparté, il est bon de signaler que l’évènement sera l’occasion, à l’instar du Six Invitational, de présenter les nouvelles mesures anti-triche et anti-toxicité ainsi que les prochaines orientations du jeu.

 a