a

Secrets de fabrication…

 

Secrets de fabrication…

Dernier opus du très riche univers Warhammer 40k, Battlefleet Gothic : Armada 2 devrait voir le jour au courant de l’année 2018. Cependant, le titre venant à peine d’être annoncé, un voile de mystère s’est installé autour de son développement. Ainsi, les studios Focus Home Interactive et Tindalos Interactive ont réalisé une vidéo pour dispenser quelques bribes d’informations…

Une atmosphère épique !

Alors qu’une première bande annonce a fait son apparition le 26 janvier dernier, les deux studios à qui l’on doit Battlefleet Gothic : Armada semblent vouloir rassembler et informer la communauté des fans en amont d’une future sortie. Ce RTS s’inspire amplement du jeu de plateau éponyme, des dizaines de livres écrits sur l’Hérésie d’Horus ou encore des différents Dawn of War. Plutôt bien accueilli par la critique et les joueurs, le titre créé par des fans pour des fans prenait place dans une époque chamboulée par la menace de l’avenant Abaddon alias « Le Fléau ». Ce dernier ayant cédé aux attraits du Chaos promettait destruction et souffrance aux fils de l’empereur-Dieu soit la faction de l'Imperium. Aux côtés de ces deux protagonistes, les joueurs pouvaient également rencontrer et combattre les barges des peaux-vertes plus communément appelés Orks et les oreilles pointues du futur connues sous l’appellation des Eldars.  

Côté narratif, les joueurs aguerris du jeu de plateau reconnaîtront les bouleversements de « Gathering Storm » et la « 13ème Croisade Noire », chapitres choisis comme toile de fond pour ce Battlefleet Gothic : Armada 2. Dès lors, la galaxie telle que les humains de l'Imperium et Spaces Marines la connaissent subit de grands bouleversements provoqués par la Cicatrix. Ce phénomène se traduit par une balafre dans la galaxie prenant la forme d’une faille continue du warp, dimension alternative utilisée pour voyager par les vaisseaux dont l’origine et les démons du chaos qui y rôdent échappent à tout contrôle. C’est donc au sein de ce chaos cosmique et ce contexte désespéré que les joueurs vont devoir évoluer.

Cascade de nouveautés

Pour ce nouveau volet de péripéties d’un futur extrêmement lointain de la galaxie, les développeurs ont repris le côté épique de l’univers conceptualisé dans le premier, tout en l’enrichissant à foison de contenus. Ainsi, ce ne sont pas moins de 12 races reprises du jeu de plateau que les joueurs vont pouvoir incarner à savoir la Flotte Impériale, les Space Marines, l'Adeptus Mechanicus, les Nécrons, le Chaos, les Corsaires Aeldari, les Aeldari des Vaisseaux-Mondes, les Drukhari, la Flotte Marchande et la Flotte Protectrice de l'Empire T'au, les Orks, et pour finir, la Flotte Ruche Tyranide. Toutes seront jouables en escarmouche comme en multijoueurs dès le lancement du jeu.

Bien évidemment, la créativité a été de rigueur puisque des factions ont été quelque peu délaissées par la version plateau à l’image des Aeldari des Vaisseaux-Mondes, des  Drukhari et autres. Globalement, un ajout de contenu généralisé bénéficie à toutes les races. Des risques assumés au niveau du design qui pourraient soit être salués soit être conspués par les fanatiques de l’univers... En revanche, il est certain qu’ils apprécieront la personnalisation des différentes flottes de vaisseaux qui devrait être poussée à son paroxysme.

Par ailleurs, le nombre de campagnes va significativement augmenter, tout comme la qualité des graphismes en s’appuyant sur les technologies Unreal. Pour ce qui est du gameplay, les développeurs promettent des batailles encore plus impressionnantes notamment en augmentant le nombre de points de vaisseaux ce qui aura pour conséquence directe d’agrandir la taille de la flotte et par extension les forces en présence.

 

Durée de la vidéo : 04:12 | Source : Focus Home Interactive

 a
Nos derniers articles