a

Ubisoft fait l’acquisition de Blue Mammoth Games

 

Ubisoft fait l’acquisition de Blue Mammoth Games

Suite logique du bilan fructueux publié pour l’exercice 2017, le développeur et éditeur de jeux vidéo français a annoncé samedi 3 mars l’acquisition du studio Blue Mammoth Games sans toutefois préciser le coût ou les termes de l’opération. Basé dans les environs d’Atlanta aux États-Unis, cette nouvelle filiale d’Ubisoft possède une grande expérience des jeux free-to-play notamment acquise avec le titre Brawlhalla, jeu de combat mondialement connu disponible sur Steam et PS4.

ubisoftbluemammothgames_1_article
Brawlhalla est certainement la raison de cette acquisition.

Diversification efficace

Le bilan du troisième trimestre de l’année fiscale 2017-2018 atteste de l’excellente forme financière de l’éditeur avec une hausse prodigieuse de 36,6% par rapport à l’exercice précédent et un chiffre d’affaires de 725 millions d’euros. Alors que les investisseurs semblent réaffirmer leur confiance dans la société en portant l’action autour des 66,5 euros l’unité, l’apport de cette nouvelle acquisition devrait booster efficacement les bénéfices et se répercuter sur les titres financiers. Cette stratégie d’expansion confirme et soutient l’objectif d’Ubisoft d’atteindre le chiffre d'affaires record de 2,1 milliards d'euros avec un résultat opérationnel de 440 millions à fin mars 2019. Bryan Garnier & co, banque d’affaires franco-américaine et spécialiste des valeurs sur les domaines technologiques, estime que cette initiative devrait générer pas moins de 8 millions d’euros de recettes.

« L'équipe de Blue Mammoth Games est experte dans le développement de jeux multi-joueurs évolutifs et compétitifs en ligne, et sera une addition importante au réseau de studios Ubisoft », a déclaré Laurent Detoc, directeur général d'Ubisoft NCSA. « Avec Brawlhalla, nous intégrons un titre très populaire et hautement rentable, tout en poursuivant notre stratégie d'ouverture vers de nouvelles audiences et en offrant aux joueurs des expériences de jeu divertissantes qui les engagent dans la durée ». Ce free-to-play se classe parmi les jeux de combat les plus joués sur le Playstation Network, mais aussi sur la plateforme Steam. Grâce aux ressources d’Ubisoft, le titre devrait bénéficier d’une exposition renforcée alors qu’en parallèle, il a enregistré un engagement significatif des joueurs lors de la deuxième saison.

Au sujet de ce rachat, les co-fondateurs de Blue Mammoth Games, à savoir Matthew Woomer et Lincoln Hamilton, ont annoncé avoir « hâte de mettre à profit l'expertise et les ressources d'Ubisoft pour continuer de développer Brawlhalla dans la durée et atteindre de nouveaux joueurs ». Une déclaration à remettre en contexte puisque la troisième saison qui vient d’être lancée, inclut un partenariat avec la Dreamhack concernant l’ordonnancement du championnat mondial.

ubisoftbluemammothgames_2_article
« God of Frame », première étape de la Rising Stars.

Ubisoft s’engage sur la scène eSportive française

Toujours dans l’optique de diversifier ses points d’ancrage économiques et assurer son avenir dans différents pays à l’échelle eSportive, Ubisoft renouvelle son circuit de compétition Rising Stars sur Rainbow Six : Siege qui consiste en une succession de 8 étapes au sein de villes françaises. Pour la première étape de ce tour, Ubisoft a annoncé le 1er mars dernier, un partenariat avec Helios Gaming pour organiser et structurer l'événement dans la région Grand-Est. Ainsi les 17 et 18 mars prochains, les « God of Frame » prendront place à Freyming-Merlebach située dans le département de la Moselle. Un partenaire bien rodé sur la question puisque Helios Gaming orchestre déjà des compétitions sur Fifa, League of Legends, HearthStone ou encore Mario Kart 8 Deluxe.

Contre un billet de 20 euros, les joueurs talentueux peuvent d’ores et déjà s’inscrire via le site officiel de Helios Gaming. Jusqu’à 16 équipes de 5 joueurs vont pouvoir s’affronter et tenter de remporter 2500 euros de cash-prize (1200€ pour l'équipe vainqueur, 800€ pour la 2ème, 500€ la 3ème) ainsi que des cadeaux d’une valeur de 500 euros. Par ailleurs, Anthrax, champion du monde 2016 de Rainbow 6 et ancien membre des Vitality, aura la lourde tâche d’assurer et commenter l'événement retransmis en direct sur le web. En marge de l’événement, de nombreuses animations, notamment sur consoles de jeu pour tester les compétences de chacun, seront proposées en co-organisation avec les étudiants de l'école eSport Helios Gaming School.

L’annonce de cette première ville étape ainsi que la confirmation de la Rising Stars est évidemment à mettre en corrélation avec l’annonce faite durant le Six Invitational. Ubisoft y déclarait vouloir accentuer ses investissements et multiplier les évènements autour de son titre phare qu’est Rainbow Six : Siege. En effet, en réaffirmant la bonne tenue d’une compétition régionale, Ubisoft souhaite, en toute logique, révéler de nouveaux joueurs compétents qui pourront éventuellement rejoindre des structures plus solides, voire provoquer la création de nouvelles. Ainsi, globalement, l’eSport se présente comme un levier de croissance essentiel dans la stratégie mise en place par l’éditeur au cours de ce début d’année.

 a