a

« Vous ne me faites pas peur » !

 

« Vous ne me faites pas peur » !

Particulièrement connue par les joueurs de l’Alliance dans World of Warcraft, Yrel fait sa première apparition dans l’extension Warlords of Draenor. Elle rejoint ainsi le pool de héros du MOBA de Blizzard en tant que tank. Ses capacités de soin, d’armure et d’attaque sont toutes basées sur la même mécanique de jeu, à savoir un temps de canalisation plus ou moins long. Dès lors, la maîtrise du timing en amont des engagements comme au plus fort de la mêlée sera la clef afin d’être efficace et impactant dans les teamfights comme auprès de ses partenaires.

La fierté des draeneïs

Née et élevée au sein du temple de Karabor, Yrel apprend la valeur du leadership comme du sacrifice au travers des enseignements de son mentor Velen, guide suprême du peuple Draeneï. Durant un assaut sur la cité mené par le chef de guerre Orc Grommash Hurlenfer, la jeune acolyte est capturée par les Hordes de Fer. Elle demeure prisonnière jusqu’à ce qu’un groupe d’aventuriers d’Azeroth lui porte secours. Bien qu’elle n’ait jamais connu la violence des combats, Yrel décide d’apporter son aide aux héros afin de les assister dans la création d’une garnison à Chutelune et au cours de bien d’autres quêtes. Son expérience de captive changea à jamais la jeune draeneï. Depuis, elle s’est efforcée à développer ses compétences jusqu’à devenir membre du Conseil des Exarques, entité chargée de régir la société draeneï. En étant l’une des figures représentantes de sa race, Yrel est amenée à prendre activement part à l’affrontement manichéen entre l’Alliance et la Horde qui déchire l’univers d’Azeroth…

Dotée d’un puissant marteau et d’une armure habillée de lumière divine, Yrel possède un panel d'habiletés percutantes qui pourraient bien influencer les hostilités sur les champs de bataille. Seul bémol, pour une efficacité optimale, ses capacités sont soumises à temps de canalisation qui poussera le joueur, à l’image du personnage, à réfléchir amplement avant d’entreprendre une action. Ainsi, Yrel a pour trait le Dessein Divin (D) qui permet, après activation, d’utiliser la prochaine compétence au maximum des ses possibilités sans avoir à la canaliser. La Rémission (A) applique aux adversaires 38 points de dégâts tout en obtenant 98 points de vie, des paramètres qui changent si le pouvoir est chargé à son paroxysme avec 125 points de dommages et 320 points de soin. En utilisant le Marteau Vertueux (Z), Yrel assène à 180 degrés une puissante frappe qui repousse tous les ennemis tout en octroyant 38 points de dégâts. Une attaque évidemment aux retombées plus conséquentes si chargée puisqu’elle infligera dès lors 125 points de dommages en améliorant la distance de projection des ennemis avec un malus de 0,75 seconde d’étourdissement. Le Courroux Vengeur (E) rappelle étrangement le Lancer de Nain (E) de Muradin qui permet, au choix, de fuir les combats en exploitant son environnement, d’engager l’ennemi ou de poursuivre un adversaire en profitant du « body block ». Yrel bondit ainsi à l’emplacement désiré en administrant 150 points de dégâts et un ralentissement de 50% pendant une seconde. La période de concentration permet d'accroître le rayon d’action du Courroux Vengeur.

La puissance de l’Exarque

Concernant les capacités ultimes, Yrel possède deux pouvoirs extrêmement avantageux pour éviter une mort prématurée et renverser le cours d’un teamfight. Le sort Ardent Défenseur (R) entoure la championne d’une barrière de protection faite de lumière divine. Celle-ci absorbe tous les dégâts subis durant 3 secondes et les restitue à hauteur de 50% en points de vie. De plus, lancer Ardent Défenseur n’interfère aucunement avec une capacité en charge, ce qui devrait permettre d’obtenir des combos dévastateurs ou salvateurs. Le deuxième pouvoir héroïque Terre Sacrée (R) purifie une portion du champ de bataille. Cette zone offre à Yrel une constante de 40 points d’armure persistante tant que le personnage reste sur cette Terre Sacrée. Dès lors, cette capacité pourrait se montrer très utile pour occuper un territoire. Unique possibilité pour les adversaires, utiliser une capacité pour repousser hors des limites du cercle la Draenei. Par ailleurs, les améliorations du niveau 4 sont une aubaine pour ses alliés. Si l’Égide de Lumière confère des points d’amure aux coéquipiers proches de la zone d’atterrissage du Courroux Vengeur (E), le Don des Naarus décerne à Dessein Divin la capacité de soigner un héros sélectionné. Pour finir, la Main de la Liberté offre un bonus de déplacement aux partenaires tout en délivrant des pouvoirs de contrôle ou d’immobilisation dont ils pourraient être la cible. Par ailleurs, un autre talent sera décisif à savoir la Bubulle de Gloire, permettant à Yrel de retourner au hall des tempêtes sans que l’adversaire puisse interrompre cette téléportation.  

Yrel assume pleinement son rôle de tank qui consiste à absorber les dégâts tout en menant l’assaut. La canalisation des pouvoirs ralentissant brièvement l’exarque, les joueurs vont devoir faire preuve de patience afin de maîtriser ces charges. Avec cette mécanique centrale, le personnage peut également facilement se faire contrer par d’autres capacités (silence, interruption ou encore étourdissement). Il est donc impératif d’être épaulé par un autre champion. Yrel semble mieux fonctionner dans une synergie d’équipe où elle pourra pleinement exprimer son potentiel en mêlée en attirant l’attention et les coups des ennemis. Yrel comme la nouvelle carte La Passe d’Alterac seront disponibles dans le prochain patch 34.0, programmé pour le 20 juin prochain.

 

Durée de la vidéo : 05:20 | Source : Heroes of the storm

 a